Accueil du site  menu Le Carrefour des Solidarités  menu Le journal du Carrefour  menu Les articles des journaux de 2017  menu LES « MIGRANTS » EN ERRANCE SUR LE LITTORAL DUNKERQUOIS : DERNIERES (...)

 
LES « MIGRANTS » EN ERRANCE SUR LE LITTORAL DUNKERQUOIS : DERNIERES NOUVELLES.


Le camp de la Linière n’est plus. Les services de la ville de Grande Synthe sont en train de remettre le terrain dans son état d’avant l’implantation du camp. Beaucoup des exilés qui y étaient accueillis ont été dirigés vers les Centre d’Accueil et d’Orientation un peu partout en France.

Mais, ce que les associations qui les ont accueillis depuis près de vingt ans constatent c’est que tous ne sont pas partis, voire que d’autres viennent ou reviennent.

Les élus de Grande Synthe qui ont eu le courage et l’intelligence de créer des conditions d’accueil minimales ne peuvent plus le faire dans l’immédiat. Il faut le temps de l’évaluation et de l’invention d’autres solutions. Les « je vous l’avais bien dit » ou « ce que vous êtes formidable ! Continuez à l’être… » et autres paroles haineuses ou ‘bien pensantes’ n’ont plus rien à faire ici. En revanche, des exilés visant leur passage vers l’Angleterre sont bien là. Des hommes, mais aussi des femmes et des enfants dorment à nouveau dans les fossés ou dans la nature à l’abri des regards. L’Etat à nouveau ne propose rien de concret en termes d’accueil nocturne ou de conditions d’hygiène, voire disperse ce qui pourrait être trop visible.

Les associations pour leur part, après quelques jours de trouble bien compréhensibles, ont retrouvé les réflexes qu’elles ont depuis près de vingt ans : accueillir, donner à manger, mettre quand on le peut en sécurité. Elles se retrouvent démunies quand il s’agit d’enfants en bas âge. Les questions de mise à l’abri des mineurs non accompagnés continuent à se poser sans solution durable réelle. Et il n’y a plus de solutions d’hygiène autres que le fossé. Elles ne baissent pas les bras pour autant et resserrent leurs rangs pour coordonner leurs actions et rendre présents ceux que d’aucuns voudraient bien chasser de leur vue sinon de leurs territoires.

Jean-Marie

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com