Accueil du site  menu Le Carrefour des Solidarités  menu Nouvelles Assises 2014-2015  menu Les contributions 2015  menu Assises 2015 : aide alimentaire  menu n° 5 : Une meilleure articulation entre l’accompagnement associatif et (...)

 
n° 5 : Une meilleure articulation entre l’accompagnement associatif et institutionnel


ASSISES DE LA SOLIDARITE LOCALE – 25 ET 26 SEPTEMBRE 2015

Numéro de contribution : 5
Une meilleure articulation entre l’accompagnement associatif et institutionnel
Contribution proposée par Régine Depannemaeker, Bénévole

Proposition

Les personnes qui sollicitent une aide alimentaire sont très diverses, leurs difficultés aussi. Il y a :
Celles qui n’ont pas baissé les bras, qui sont encore des battants et qui ont juste besoin d’une aide momentanée, de paroles réconfortantes et confiantes (là les associations savent faire et le font régulièrement)
Celles qui pour diverses raisons (santé physique ou psychique, …) ont besoin de l’aide de professionnels
Celles qui sont complètement découragées, qui n’y croient plus et à qui il faut redonner le goût de s’en sortir.
Celles, minoritaires, qui "profitent du système"
Les obligations parfois exigées pour accéder à l’aide alimentaire sont de plusieurs ordres :
Papiers divers : pour un certain respect d’équité
Cotisation : pour demander une certaine adhésion à l’association, à ses objectifs…
Paiement à x % des denrées : pour permettre aux personnes d’être considérées comme tous. On va à l’épicerie, on paie, on paie moins par justice sociale
Obligation de participation à 1 ou 2 ateliers : pour tenter de permettre à la personne de se sortir de la situation difficile dans laquelle elle se trouve.

Ces obligations peuvent, bien sûr être contestées, mais elles ne sont pas des compensations. Chacune d’entre elles me semble intéressante.
Chaque association a une approche différente. Les personnes qui sollicitent une aide alimentaire sont très diverses, leurs difficultés aussi. Seules des associations diverses pourront essayer d’apporter des aides différenciées.
L’aide alimentaire étant la porte d’accès à l’accompagnement. C’est par une relation régulière, fraternelle que l’on arrive parfois à redonner un appétit de vivre, de participer à des ateliers, à des groupes … ce qui déclenche une reprise en main de leur vie et, ça, les associations y parviennent correctement. C’est une fois que les associations, par le biais de bénévoles et/ou de salariés, ont fait ce travail de mise en confiance que l’accompagnement institutionnel doit être utilisé en bonne intelligence entre les travailleurs sociaux et les associations.

Résultats espérés

Une mise en confiance de la personne par les associations. Un accompagnement plus efficace de la personne avec les travailleurs sociaux et les associations.

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com