Vive le Carnaval !

Notre carnaval, en matière de solidarité, a tout pour nous plaire et donc pour nous y ressourcer. A vivre avec intensité donc. Parlons-en un peu, pourtant.

Qu’on soit dans la bande, qu’on soit dans la foule pour intriguer le passant ou dans celle qui regarde et chante au passage de la bande, qu’on soit déguisé ou en costume de ville, qu’on navigue de chapelle en chapelle voire qu’on tienne chapelle, qu’on soit dans les premières lignes de la grande bande ou derrière avec les enfants, notre carnaval, qu’il soit à Dunkerque ou dans une autre commune de notre pays de la côte, c’est un moment intense à vivre. Joie collective, retour aux sources partagées, réinvention de notre art de vivre ensemble, solidarité vécue, barrières sociales momentanément interrompues, débordements vestimentaires ou alimentaires, voix retrouvées pour chanter dans la rue, notre carnaval est tout cela et plein d’autres choses encore.

Pourquoi en parler alors ?

Juste pour dire qu’il y a un avant et un après le Carnaval.

Oups ! Ca sent le rabat joie.

Oui, mais que voulez-vous. Le temps du carnaval, notre carrefour des solidarités se noie dans la foule et dans sa solidarité jouée et vécue intensément. Et c’est bien ainsi.

Ce serait juste un peu prétentieux que de dire que le carnaval est un grand carrefour des solidarités… Juste un peu… Car la foule ne nous a pas attendu et ne nous attendra pas pour le renouveler les années prochaines. Juste un peu… Ce serait sans doute oublier que nos associations caritatives et humanitaires sont aussi en partie les descendantes des « sociétés philanthropiques » qui, au-delà de la fête, en continuait l’esprit en redistribuant aux plus pauvres ce qu’elles avaient recueilli. Elles continuent à le faire d’ailleurs. Parler, juste un peu… Lorsque les masques et les déguisements retrouvent les malles en attendant l’année suivante, nous, avec beaucoup d’autres évidemment, nous tentons de nous charger de maintenir vivants, tout au long de l’année, l’esprit et la réalité de la solidarité.

Joyeux carnaval à toutes et à tous !

Le comité de rédaction

P.S. Que ceux de nos lecteurs qui ne connaissent pas le carnaval d’ici, juste peut-être à travers les images toujours insatisfaisantes pour nous, qu’ils ont pu en avoir, nous pardonnent. Bandes, intrigues, chapelles et autres sociétés philanthropiques ne veulent peut-être pas dire grand-chose pour eux. La seule façon de comprendre est d’y participer en vous faisant inviter par un (ou une) carnavaleux. Le carnaval, ça se vit. Mais on n’y comprend pas grand-chose tant qu’on n’a pas été initié. Et l’initiation peut être longue…

Retour vers le journal de mars.

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com