Supplément assises de la solidarité - septembre 2008

Nouvelles des Assises de la solidarité locale de la région dunkerquoise Supplément au journal n° 89

Sommaire

- Dernières nouvelles de septembre 2008
- Les projets qui seront soumis aux Assises
- Les Rendez-vous citoyens de septembre

Dernières nouvelles de septembre 2008

L’été se termine. Les dates des Assises de la solidarité locale de la région dunkerquoise sont maintenant définies. Il nous faut donner un dernier coup de rein. Ceux pour lesquels elles sont destinées nous le demandent.

Les Assises locales de la solidarité de la région dunkerquoise se tiendront donc le vendredi 7 et le samedi 8 novembre dans les locaux de la Communauté Urbaine de Dunkerque. Son Président, Michel Delebarre, qui y sera présent, a mis à notre disposition les locaux et l’aide compétente des services de communication. Qu’ils en soient dès maintenant remerciés.

Il nous faut donner un dernier coup de rein pour que ces Assises soient un succès.

A partir des témoignages donnés par ceux et celles qui vivent les plus grandes difficultés sociales et du travail des 8 rencontres que nous avons eu depuis le début de l’année, voire des contributions apportées par d’autres comme celle du Conseil de développement durable, nous avons identifié une grosse soixantaine d’actions ou de projets possibles et souhaitables. Vous en trouverez la liste dans ce complément. L’objectif que nous nous donnons c’est qu’au lendemain des Assises, un bon nombre de ces projets soient corrigés, approuvés et mis sur les rails avec des engagements précis de chacun des partenaires concernés.

Pour y arriver, il nous reste deux étapes à franchir.

La première est de se confronter à nouveau au vécu des gens qui vivent les difficultés. C’est ce que nous allons faire dans les Rendez-vous citoyens exceptionnels que chacun pourra entreprendre dans le courant du mois de septembre. Les initiatives sont en train d’être prises. Nous vous les communiquerons au fur et à mesure que nous en aurons connaissance. La liste en sera mise à jour quotidiennement sur notre site internet : http://www.carrefourdessolidarites.org.

La deuxième est de travailler avec nos différents partenaires institutionnels pour qu’ils apportent leurs regards et leurs points de vue, qu’ils enrichissent les propositions que nous faisons et qu’ils donnent leur position. C’est ce que nous tenterons dans le courant du mois d’octobre au cours de tables de travail.

Nous vous en reparlerons prochainement.

Vous recevrez dans quelque temps une proposition d’inscription aux Assises. Inscrivez-vous. Cela permettra de mieux les préparer avec vous.

Les projets qui seront soumis aux Assises

Thème I – Accueil et démocratie

I-1. Accueil et information

11- Développer et diversifier les lieux d’accueil

11.1 -Aménager un lieu d’accueil en soirée et en week-end pour les personnes sans abri ou isolées.
11.2 -Créer un lieu d’accueil pour les publics migrants en particulier pour les plus fragiles (femmes, enfants, malades).
11.3 -Mettre en place un dispositif itinérant afin de rapprocher l’information des habitants éloignés des centres urbains.

12 - Développer dans les lieux d’accueil les moyens d’information des personnes accueillies.

12.1 -Formation et information des accueillants aux ressources disponibles dans l’agglomération
12.2 -Développement d’un document multilingue sur les droits des personnes migrantes.

13 - Développer l’expérimentation de toute nouvelle solution qui transformerait, à cette occasion, l’aide apportée en échange susceptible de rendre sa dignité à la personne en difficulté.

I-2. Démocratie, action sociale et voies de recours : développer la citoyenneté

21 - Généraliser les instances de concertation avec les usagers au sein des associations et des C.C.A.S..
22 - Créer des ateliers d’échanges permanents d’expériences portant sur le développement de la citoyenneté.
23 - Développer les RDV citoyens sur l’ensemble du territoire de la région dunkerquoise
24 - Créer des ateliers de travail social. réunissant personnes pauvres, intervenants sociaux professionnels et bénévoles, élus en vue de faire des diagnostics communs et d’élaborer des solutions. Le premier portera sur l’aide alimentaire et les règles pour y accéder.
25 - Créer des commissions territoriales d’aide sociale, associant les usagers, en vue de faciliter la mise en réseau des réponses apportées.
26 - Développer l’information concernant la saisine du médiateur de la République.
27 - Créer un médiateur associatif : recours permanent en cas de conflits entre les usagers et une association, observatoire des dysfonctionnements dans la relation entre usagers et services associatifs.
28 - Faciliter les relations entre usagers pauvres et les différents services auxquels ils peuvent faire appel.

Thème II – Questions de survie

II- 3. Aide alimentaire

3.1 -Interpeller collectivement les pouvoirs publics concernant les ressources nécessaires à l’aide alimentaire d’urgence.
3.2 -Développer une meilleure coordination entre les structures associatives et institutionnelles dans la distribution des secours.
3.3 -Mener une étude sur la situation des familles bénéficiaires de l’aide alimentaire depuis plus de deux ans afin de mettre en œuvre des actions adaptées à leurs problèmes.
3.4 -Développer des projets de type épicerie sociale ou solidaire.
3.5 -Faire reconnaître par le plus grand nombre de commerces, l’acceptation des tickets service.
3.6 -Organiser des permanences de distribution d’aide alimentaire le week-end

II- 4. Accès à l’eau et aux énergies

4.1 -Mettre en forme et diffuser largement l’information concernant les dispositifs de prévention liés aux coupures d’eau et d’énergies.
4.2 -Mettre en place une aide financière pérenne en faveur des familles modestes leur permettant de garantir leur accès à l’eau et à l’énergie.
4.3 -Mettre en forme et diffuser les bonnes pratiques de moindre consommation d’eau et d’énergie.
4.4 -Interpeller le Conseil Général du Nord sur les règles de fonctionnement du Fonds Solidarité Logement.
4.5 -Faire connaître plus largement le Tarif Première Nécessité et tenter de l’améliorer.
4.6. -Inciter à la signature de conventions entre EDF, GDF et les CCAS des communes sur l’ensemble du territoire et négocier avec les nouveaux fournisseurs d’énergie des conventions s’en inspirant,
4.7 -Généraliser le système de prévention des coupures d’eau à tous les usagers résidant sur l’ensemble de l’agglomération Dunkerquoise.
4.8 -Mettre en œuvre une étude sur une tarification sociale de l’eau.

II – 5. Ressources financières

5.1 -Développer des projets de jardins ouvriers ou familiaux.
5.2 -Mettre en œuvre une politique intercommunale sur l’attribution des aides financières octroyées aux ménages modestes.
5.3 -Créer un observatoire local des revenus et des actions entreprises par les associations et les services auprès des personnes en difficulté.
5.4 -Développer des projets de micro-crédit social.
5.5 -Favoriser la constitution d’épargne.
5.6 -Organiser des réunions partenariales entre huissiers de justice et travailleurs sociaux.

II- 6. Le logement

6.1 Problèmes d’accès
6.1.1 -Informer les usagers des acteurs mandatés pour les aider dans leur recherche de logement et dans les recours existants.
6.1.2 -Pour une plus grande transparence dans l’attribution des logements sociaux.
6.1.3 -Améliorer la fluidité du parcours résidentiel des ménages les plus pauvres : concertation avec les bailleurs sociaux et privés, droit d’accès à un logement plus petit sans augmentation de loyer, aide à la remise en état du logement loué, aide au financement de la caution, etc.
6.1.4 -Suivre et approfondir, dans un atelier de travail social, la mise en œuvre de la loi DALO : accompagnement des personnes dans la rédaction de leur recours, exercice du droit de réquisition du Préfet, prévention des expulsions, etc.

6.2 Le maintien : Prévenir les mesures d’expulsion en développant l’information au plus prés des personnes en difficulté.

6.3 La gestion : Doter la C.A.O. (115) des moyens lui permettant de mener une observation objective des besoins comme des réponses.

6.4 Autres Problèmes :
6.4.1 -Salubrité des logements.
6.4.2 -Problèmes financiers : cautions, garants, frais d’agence.
6.4.3 -La continuité au long de l’année de l’ouverture des accueils d’urgence.

Thème III - INSERTION PAR L’ACTIVITE ECONOMIQUE

7.1 -Développer un partenariat entre les associations accueillant des personnes en difficulté et les antennes de la Maison de l’emploi pour favoriser l’insertion vers l’emploi.
7.2 -Développer l’accès à la mobilité pour les personnes en situation de précarité : financement du permis de conduire, accès privilégie aux transports en commun, etc.
7.3 -Interpeller collectivement les pouvoirs publics sur les coupes budgétaires dont sont victimes les Structures d’Insertion par l’Activité Economique.
7.4 -Adapter l’offre de formation proposée aux besoins du territoire.
- Mettre en place un diagnostic approfondi des causes d’abandon des personnes en parcours d’insertion afin de construire des solutions adaptées aux problèmes individuels.
7.5 -Créer un comité inter-organisation, à l’image d’un comité d’entreprise ou de la structure d’insertion Dunkerquoise, dans le but de faciliter l’accès à la culture et aux loisirs des personnes en difficulté.
7.6 -Lutter contre les discriminations à l’embauche : campagne de communication, rédaction d’une charte de la diversité.

Thème IV - LA SANTE

8.1 -Rapprocher l’information des habitants de quartier à travers un travail de formation des professionnels et des bénévoles sur les droits à la santé.
8.2 -Développer une meilleure coordination entre les actions menées par les professionnels de santé et celles des acteurs de proximité pour repérer et traiter plus rapidement les difficultés de santé.
8.3 -Développer la Permanence de l’accès aux soins de santé (PASS) mobile en se référant aux expérimentations régionales, voire nationales ex : Médecins solidarité Lille (MSL).
8.4 -Développer la formation des bénévoles et des professionnels.
8.5 -Faire accélérer le temps d’attribution de la Couverture médicale universelle (C.M.U.).
8.6 -Rendre public le nom des médecins qui exigent des dépassements d’honoraires aux bénéficiaires de CMU.
8.7 -Informer les médecins sur la précarité sociale « La misère ne doit pas être psychiatrisée », elle doit être traitée dans un environnement global.
8.8 -Lutter contre le manque de professionnels de la santé.

Thème V – Coopération entre les acteurs de l’action sociale, observation et suites des assises

V- 9. Associations et intercommunalité

9.1 -Développer des actions de sensibilisation aux questions de solidarité auprès des jeunes scolaires.
9.2 -Développer un recrutement associatif plus flexible en s’adaptant aux disponibilités et aux compétences spécifiques des nouveaux bénévoles.
9.3 -Valoriser une image plus accessible du bénévolat.
9.4 -Développer l’accueil et l’accompagnement des nouveaux bénévoles.
9.5 -Contractualiser l’engagement entre le bénévole et la structure associative à travers un « contrat associatif » évolutif.
9.6 -Construire un outil permettant de définir clairement les compétences dont les associations ont besoin avant de recruter.
9.7 -Définir un plan de coordination intercommunale de l’action sociale permettant d’identifier les actions communes aux C.C.A.S. de la région dunkerquoise.

V- 10. La connaissance de la pauvreté sur notre territoire

10.1 -Créer un observatoire commun aux institutions et aux associations de la pauvreté sur le territoire de la Communauté Urbaine de Dunkerque et, plus généralement, sur l’ensemble de la région dunkerquoise.
10.2 -Edition annuelle d’un bilan de la pauvreté et des interventions collectives sur le territoire de la région dunkerquoise.

V- 11. Les suites à donner aux Assises de la solidarité locale

11.1 -Prévoir une rencontre annuelle du comité de pilotage des assises de la solidarité locale au moment de la parution du bilan annuel de la pauvreté et des interventions collectives en vue d’en faire un commentaire public.
11.2 -Mettre en place, tous les deux ans, un processus de travail commun pour évaluer les suites qui auront été données aux décisions prises au cours des Assises de la solidarité locale.
11.3 -Apporter un soutien aux organisations travaillant dans d’autres secteurs de la solidarité locale si elles veulent entreprendre des Assises les concernant plus directement

Les Rendez-vous citoyens de septembre

Chaque association, chaque Centre communal d’action social peut organiser, jusqu’à la première semaine d’octobre, une rencontre avec ses usagers afin de recueillir leurs avis et leurs témoignages sur l’un des thèmes qui sera mis en discussion au cours des Assises de la solidarité locale de novembre prochain.

La seule recommandation est d’enregistrer ou de prendre note avec soin des échanges qui se seront déroulés.

Une réunion de travail de préparation se tiendra le lundi 8 septembre à partir de 14 h 30 dans les locaux du Carrefour des solidarités.

N’oubliez pas de nous avertir des initiatives que vous prendrez en la matière. Nous vous apporterons toute l’aide dont nous sommes capables.

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com