Sommaires des journaux 2009

Sommaire

- Sommaire du n° 93 de janvier 2009
- Sommaire du n° 94 de février 2009
- Sommaire du journal de mars 2009, n° 95
- Sommaire du journal d’avril 2009 – n° 96
- Sommaire du Journal de mai 2009 - n° 97
- Sommaire du journal de juin 2009 - n° 98
- Sommaire – juillet-août 2009 - n° 99
- Sommaire du journal de septembre - n° 100
- Sommaire du journal d’octobre 2009, n° 101
- Sommaire du journal de novembre 2009 – n° 102
- Sommaire du journal n° 103 de décembre 2009

Sommaire du n° 93 de janvier 2009

Edito : Tenons le coup !

Réseau, dignité de la personne et complémentarité des membres : Les Assises de la solidarité ont témoigné de la vitalité du réseau que constitue le « Carrefour des solidarités ». Mais …

Accueil Grand Froid, Effet boule de neige dans le grand Nord ! Pour Noêl, l’appel des associations a été entendu par les mairies concernées. Paliant provisoirement aux carences de l’Etat, un accueil « grand froid » provisoire a été organisé par leur soin sur chacun de leur territoire. Les associations ont toujours besoin d’aides, en particulier de bénévoles. L’association Salam

Compagnons de galère : Une nouvelle expérience a vu le jour à Emmaüs Dunkerque….

La participation des familles : Il est légitime de se poser la question de la participation des familles quand le personnel de l’AFAD et les membres du Conseil d’Administration œuvrent ensemble pour que le travail de l’association soit reconnu comme étant un véritable travail social. Le travail social est fondé sur la mobilisation de l’individu ou de la famille pour atteindre des objectifs négociés entre le travailleur social et la famille. C’est cet investissement qui est l’élément moteur du chemin vers « l’insertion » et la seule contrepartie qui soit demandée à la famille. C’est la raison pour laquelle le directeur de l’AFAD met aujourd’hui au débat la question de la participation financière demandée aux familles et usagers de l’association. En aucun cas cette réflexion qu’il souhaite partager avec vous n’a prétention à être exhaustive ou à cerner le sujet de la gratuité de l’aide aux familles.

Un calendrier qui donne à penser : Lorsqu’il faisait partie du comité de rédaction de ce journal, Pierre Morel, alors Président de la Croix Rouge à Dunkerque, avait lancé l’idée de proposer à nos lecteurs, chaque mois, une pensée tirée des plus grands auteurs. Depuis, chaque mois, sauf parfois lorsque nous manquons de place, nous vous proposons la pensée du mois. Et c’est Pierre qui, depuis l’origine, les récolte. Il le fait encore régulièrement aujourd’hui qu’il s’est retraité de ses responsabilités associatives. Nous le remercions chaleureusement en votre nom et vous proposons pour 2009, grâce à son aide, un calendrier qui donne à penser…

Le Fonds Solidarité Logement en pratique : Trouvé dans le dernier journal du Département du Nord.

La pensée du mois

Sommaire du n° 94 de février 2009

Edito : Faire avec…

Construire la suite des Assises : Les assises de la solidarité locale n’auront été une réussite que si les décisions qui y ont été prises par l’ensemble des participants sont suivies d’effet. Encore faut-il trouver les bonnes méthodes de travail pour mener à leur terme les actions retenues. Voici où nous en sommes.

Nouvelles associatives

En avant pour l’aventure : Comme d’autres membres de notre réseau associatif, A.C.L. Proxipol se lance cette année en coopération avec la Caisse d’Allocations Familiales dans un projet de sorties familiales et de séjours de vacances. Ils nous racontent leurs objectifs et leur méthode. Par A.C.L. et la C.A.F.

Le trophée des locataires : une maison relais : Par ces temps de grand froid, proposer à chacun un abri pour échapper aux frimas constitue un acte impérieux de solidarité … Bon nombre de bénévoles et de professionnels s’y emploient de jour comme de nuit. Au-delà d’une solution immédiate trouvée, il nous faut agir sans relâche, pour faire aboutir des mises à l’abri durables. Lorsque ces solutions se déclinent sous forme d’un habitat individuel en maison relais, chacun peut alors mesurer le chemin parcouru. Par Christophe Héroguer

Débat

La participation des familles (suite) : Medhi Guirou, directeur de l’A.F.A.D., nous avait fait part d’une partie de ses réflexions et de ses questions sur la participation financière des familles dans le paiement des prestations que lui apportait sa propre association. Nous publions aujourd’hui la fin de son texte. Manifestement, sa façon d’envisager cette question n’est pas partagée par tous nos lecteurs, ni d’ailleurs par tous les membres de notre comité de rédaction. N’hésitez donc pas à réagir et à nous faire part de votre propre point de vue. Notre journal en fera état. Et c’est bien ce que souhaitait l’auteur de cet article.

Le petit journal du Carrefour des solidarités : Notre petit journal est l’un des moyens privilégiés de communication au sein de notre réseau associatif et institutionnel. Il se veut donc au service de ce réseau. Il est normal, en conséquence, qu’il soit régulièrement soumis à une évaluation de la part des membres du réseau et, plus particulièrement, de ses lecteurs. Voici le bilan que nous pouvons vous présenter pour l’année 2008 et les questions que nous nous posons. A vous de nous faire connaître vos critiques et vos suggestions. Par le comité de rédaction.

Entendu, reçu, échangé : Cette rubrique vous appartient. N’hésitez pas à nous faire parvenir vos questions. N’hésitez pas non plus à nous faire parvenir les réponses que vous avez trouvées. Cela peut servir à d’autres.

Ce mois-ci, réponse à trois questions :

Venant en aide aux populations migrantes dans les squatts, j’ai rencontré lors d’une distribution alimentaire, une femme enceinte de plusieurs mois et qui n’avait fait l’objet d’aucun examen médical depuis le début de sa grossesse. Où pouvais-je l’orienter ?
J’ai des meubles à donner, à qui puis-je téléphoner ?
Peut-on encore bénéficier cette année d’une aide quand on se chauffe au fuel domestique, dite aide à la cuve ?

La pensée du mois, les agendas et les messages des associations..

Sommaire du journal de mars 2009, n° 95

Edito : Avis de tempête ! : Tout nous porte à croire aujourd’hui que l’année 2009 sera dure pour beaucoup, particulièrement pour les personnes qui sont déjà dans la difficulté. Nos organisations se préparent donc à faire face.

Nouvelles associatives

A la rencontre de l’A.A.E.S. : Le 24 janvier dernier, l’association d’action éducative et sociale, l’A.A.E.S., réunissait adhérents et partenaires sur ses actions en matière d’insertion sociale et de parcours résidentiel. Janet Fernandez, responsable bénévole du pôle insertion de l’association et Pierre Mulliez, du Carrefour des solidarités et de Saint Vincent de Paul nous racontent cette réunion, chacun à sa façon.

Les amies de la solidarité : Le dernier conseil d’administration s’est prononcé favorablement sur l’adhésion au Carrefour des solidarités des amies de la solidarité, association gravelinoise. Comme il est de règle, l’association avait été au préalable visitée par deux membres du conseil d’administration, en l’occurrence, Mme Janet Fernandez et Mme Thérèse Caulier. Voici l’essentiel du rapport qu’elles en ont fait.

Les associations et les Assises de la solidarité : Notre dernier conseil d’administration a discuté des suites à donner aux Assises de la solidarité de novembre dernier. Au cours du débat, plusieurs membres ont exposé ce qu’ils avaient entrepris ou comptaient entreprendre à ce propos. Exemples non exhaustifs. Extraits du compte-rendu.

Le nombre de personnes dépannées par les associations a augmenté de 18 % en 2008 : Six associations, membres du Carrefour des solidarités, se sont mises d’accord avec les partenaires institutionnels ou associatifs pour répondre dans l’urgence à ceux qui se retrouvent sans rien. Elles établissent une fiche de suivi de ces demandes de dépannage. C’est grâce à elles que nous pouvons connaître un peu mieux ces situations. Voici les résultats de leur activité en 2008.

Pour une évaluation des activités du Carrefour des solidarités en 2008 : L’assemblée générale de l’association est un moment privilégié pour faire une évaluation de ses activités. Le nombre de personnes présentes dans ces activités tout au long de l’année et la somme du temps qui y ont passé chacune d’elles sont de bons indicateurs quantitatifs. Il faudra, bien évidemment, développer un regard plus qualitatif. Ce sera l’objet du rapport moral.

La pensée du mois d’Isabelle Huppert

Renouvellement du conseil d’administration : Conformément aux statuts, une partie du conseil d’administration du Carrefour sera renouvelée à la prochaine assemblée générale. En voici le détail.

Sommaire du journal d’avril 2009 – n° 96

L’édito : Etre disponible à tous

Développer l’échange et la coopération : Tel a été le thème du débat mené au cours de notre assemblée générale. Plein d’idées à reprendre ou à méditer ensemble. Morceaux choisis.

Au tour des femmes (suite) : La manifestation organisée par six associations pour mettre en valeur des parcours de femmes et ce qu’elles avaient pu trouver dans ces associations s’est déroulée le 20 mars dernier. Quelques échos.

Dernières nouvelles des Assises de la solidarité : Associations et partenaires s’organisent progressivement pour apporter une suite aux décisions que nous avions prises ensemble. Nous ferons un point plus exhaustif en la matière le mois prochain. Dès maintenant nous vous donnons quelques informations sur la manière dont le Conseil de développement durable de l’agglomération dunkerquoise et la direction territoriale de l’action sociale du département comptent s’impliquer. Mais d’autres partenaires se sont aussi manifestés et ont précisé comment ils entendaient poursuivre le travail en commun : la Caisse d’Allocations familiales, Entreprendre ensemble, la Maison de la promotion de la santé de Dunkerque et le Centre de Santé de Grande Synthe.

Pourquoi ont-ils besoin d’être dépannés ou le temps de… : Nous vous l’indiquions le mois dernier. Les 6 associations, membres du Carrefour des solidarités, qui ont accepté de rassembler leurs informations sur leurs activités de dépannage alimentaire ont fait face en 2008 à 2 272 demandes concernant un total de 6 131 personnes. Nous avons poussé un peu plus loin nos investigations et étudié les raisons pour lesquelles ces personnes ont été acculées à demander une telle aide. Temps administratif pour instruire les demandes d’aide et ruptures dans la vie des demandeurs en sont les principales causes.

Je ne comprends rien aux comptes de mon association, que puis-je faire ? : Telle est bien la question que se pose la plupart des membres d’une association au moment de son Assemblée générale. Au mieux on fait semblant de s’y intéresser. Au pire, on continue la conversation avec son voisin. N’y aurait-il rien à faire ?

Entendu, reçu, échangé :

Le nouveau conseil d’administration du Carrefour des solidarités

Les nouvelles proposées par les associations La pensée du mois

Sommaire du Journal de mai 2009 - n° 97

Edito : Prendre du temps pour accueillir !

Une nouvelle organisation pour le Carrefour des solidarités : Le dernier conseil d’administration a mis au point une nouvelle organisation pour le Carrefour des solidarités. En voici le détail.

Association Groupe Pascal : Comment mieux découvrir une association qu’en participant à son assemblée générale ? En l’invitant à venir se présenter lors de l’un des « ateliers Santé » organisé par le Carrefour. L’association Groupe Pascal a adhéré récemment au Carrefour des solidarités. Elle tenait son assemblée générale annuelle il y a peu et elle a participé au dernier atelier Santé. En voici quelques échos.

L’aide alimentaire régulière : premier bilan : Depuis plus de 10 ans, 6 associations, membres du Carrefour des solidarités, regroupent leurs informations sur l’aide alimentaire qu’elles pratiquent et sur les personnes qui viennent frapper à leur porte. Depuis septembre de l’année dernière, elles ont mené une nouvelle campagne d’inscription pour douze mois. En voici les premières indications.

Parlons simple ! Avec leur ton persifleur et leur air de toujours savoir mieux que les autres, les intellectuels sont des empêcheurs de solidarité concrète. Pire, ils stérilisent la plupart du temps, par leurs interventions, les échanges d’expérience entre gens de terrain. C’est ce que pensent souvent et ce que disent plus rarement un certain nombre de personnes de notre réseau. D’autres ne pensent pas tout à fait les mêmes choses. Nous en avons discuté à quelques uns.

Entendu, reçu, échangé, les annonces associatives et la pensée du mois

Sommaire du journal de juin 2009 - n° 98

Comme nous vous l’avions promis, 3 fois par an, la rédaction en chef de notre petit journal sera assurée par un membre d’une association ou institution membre du Carrefour des solidarités. Ce mois-ci, c’est Sylvie Desjonquères, président, et l’équipe d’Emmaüs qui ont bien voulu tenter cette première expérience.

Edito : L’Exil à nos portes !

Anniversaire innovant : Emmaüs a 60 ans

Le Revenu de Solidarité Active se met en place : Le R.S.A. se substitue désormais au Revenu Minimum d’Insertion, à l’Allocation pour Parent Isolé, à la prime forfaitaire de retour à l’emploi et à la prime de retour à l’emploi. Les informations abondent sur la question. Que peut-on cependant retenir quand on accompagne des personnes avec des très faibles ressources ?

On prépare le n° 100 : En septembre prochain, notre petit journal fera paraître son numéro 100. Cela vaut bien une édition spéciale. Nous aimerions que ce numéro soit entièrement fait par ses lecteurs. Alors, A vos plumes !

La fête des voisins et ses suites : Les bons côtés d’être à côté

La Caisse d’Allocations Familiales de Dunkerque : ses aides pour les temps libres et les vacances. Chaque année la Caisse d’Allocations familiales de Dunkerque précise les aides qu’elle apporte aux familles concernant le temps libre ou les vacances. Elle vient de nous rappeler les décisions qu’elle a prises en la matière pour l’année 2009.

Impressions en cours… par J.B. Fortant

Un observatoire de la solidarité : L’une des actions prioritaires retenues lors des Assises de la solidarité prévoyait la mise en place d’un observatoire que nous appelions à l’époque de la pauvreté. Le projet avance.

Livres « Coup de cœur »

La pensée du mois de l’Abbé Pierre

Rencontres et débats à la Maison des services à Saint Pol sur mer : 15 jours de débats, de rencontres, de découvertes et d’échanges conviviaux à la Maison des services à la population situé boulevard de l’Espérance à Saint Pol sur mer. Les habitants, les associations et leurs partenaires se sont mis en quatre pour nous tous. A ne pas manquer !

et le bloc notes

Sommaire – juillet-août 2009 - n° 99

Edito : A vos plumes ! : « ‘En direct du Carrefour’ est votre journal. A vous de le faire vivre. Ne manquez pas de nous faire partager les évènements, les manifestations, les actions nouvellement mises en place au sein de vos associations… N’hésitez pas à faire part de vos remarques et suggestions au comité de rédaction. » Ainsi écrivait Thérèse Caulier, première éditorialiste du n°1 de notre petit journal, paru en octobre 2000. On pourrait presque signer le même éditorial aujourd’hui que se prépare pour la rentrée le n° 100. Et, dites-le autour de vous, on aimerait bien être entendu et recevoir plein de contributions, gentilles, émouvantes, méchantes ou rigolotes. A vous de voir.

Premier « Apéro carrefour » : Vendredi 19 juin dernier, premier « apéro carrefour » dans les locaux de l’Armée du salut. Pas la foule. Mais sympa et détendu.

L’étranger : poème

Conversation avec Didier et Mandoline : Didier nous a reçu sous sa tonnelle, construite de ses propres mains, dans la cours d’Emmaüs à Grande Synthe. Mandoline, sa chienne, nous est apparue de temps en temps, à la porte de la caravane mise à leur disposition par l’association, juste à côté. Elle sent ces inconnus, d’abord inquiète. Puis rassurée, elle se retire au fond de la caravane…

Le droit au logement : Depuis le début de l’année dernière, chaque citoyen peut se retourner contre l’Etat s’il ne trouve pas à se loger. Mais, pas à n’importe quelle condition et pas n’importe comment. C’est ce qu’est venu nous rappeler A.T.D. quart monde lors d’une réunion de travail ouverte à tous, le mois dernier.

L’U.R.I.O.P.S.S. se rapproche de ses adhérents : L’URIOPSS, vous connaissez ? Sans doute, si vous y adhérer. Pour sa part, le Carrefour des solidarités est dans ce cas. N’empêche. Sauf à être un gestionnaire d’association qui travaille dans le sanitaire ou le social pour lequel ce gros réseau régional remplit un rôle de service, de veille et d’alerte, vous ne l’avez sans doute jamais rencontré. Pour l’heure, il cherche à se rapprocher de ses adhérents. Voyons comment.

La faim dans le dunkerquois, qu’en savons-nous vraiment ? Des témoignages de personnes qui n’ont rien à manger pour la journée ? Chacun en a quotidiennement. Qui sont-elles ? 6 associations depuis plus de 12 ans recueillent des informations. Mais, en réalité, nous n’avons qu’une vue partielle du phénomène collectif. Faisons le point.

L’observatoire partenarial de la solidarité : Suite à une demande formulée lors des dernières assises de la solidarité, le conseil d’administration de l’AGUR a validé la création d’un observatoire partenarial de la solidarité à l’échelle de l’agglomération Dunkerquoise, en lien étroit avec le Carrefour des solidarités. Son comité technique restreint vient de se réunir.

La pensée du mois

Permanences des associations et partenaires en juillet et août 2009

Des livres pour l’été, proposés par Thérèse Caulier

Sommaire du journal de septembre - n° 100

Un Carrefour, pour quoi faire ? : Mais pourquoi donc un réseau associatif et d’organisations publiques comme le Carrefour des solidarités ? La rentrée est souvent l’occasion de se reposer des questions sur le sens de son action. Et nous n’avons pas de raison d’y échapper.

Nous avions fait un rêve… On avait intitulé cela : à vos plumes ! On ne s’attendait pas à un monceau de courrier ou de coup de fil. Pour notre n° 100, on s’était dit que c’était la bonne occasion de laisser à nos lecteurs le soin d’écrire totalement le journal.

La journée du refus de la misère : le programme : Comme chaque année, les membres du Carrefour des Solidarités et le Centre communal d’action sociale de Dunkerque organisent une manifestation d’échanges et de débats à l’occasion de la journée mondiale du refus de la misère, initiative dont est à l’origine le mouvement d’Aide à Toute Détresse – quart monde. En voici les différents éléments.

Les « Rendez-vous citoyens » 2009 : Comme chaque année à l’approche et en préparation de la journée mondiale du refus de la misère prévue en octobre, chacune des associations et chacun des C.C.A.S. membres du Carrefour des solidarités, se préparent à organiser un « rendez-vous citoyen ». Parlons-en.

Le Carrefour des solidarités et les C.C.A.S. : 10 Centres Communaux d’Action Sociale de l’agglomération dunkerquoise sont membres du Carrefour des solidarités. Ils y forment un collège spécifique. L’une des caractéristiques de ces membres, établissement publics communaux, est qu’ils sont liés à notre réseau par une convention qui doit être renouvelée à intervalle régulier. C’est en vue de ce renouvellement que l’équipe d’animation du Carrefour des solidarités a été rendre visite à chacun d’entre eux. Ce tour n’est pas terminé. Mais d’ores et déjà, nous pouvons indiquer quelques constantes dans la façon dont ils entendent développer leur coopération au sein de notre réseau. En voici quelques éléments.

Notre système de redistribution est en panne ! Au cours du mois d’août, le Carrefour des solidarités a sorti le dossier sur la question alimentaire dans le dunkerquois. Nous avons interrogé son rédacteur, Jean-Marie Gueuret, sociologue, qui a étudié les informations collectées par les associations et saisies par le secrétariat du Carrefour.

Nouvelles de nos partenaires : Nous avons reçu, le 19 août dernier ce message de la CLCV, UL FM

La pensée du mois et l’agenda du Carrefour des solidarités

Sommaire du journal d’octobre 2009, n° 101

Quels pouvoirs pour les pauvres ? Dans quelques jours, nous manifesterons devant la stèle des droits de l’homme à l’occasion de la journée mondiale du refus de la misère. Des « rendez-vous citoyens » auront permis aux pauvres que nous recevons et accompagnons de s’exprimer et de témoigner de ce qu’ils vivent. Le lendemain, tout restera-t-il comme avant ?

Rendez-vous citoyens : mode d’emploi : Organiser et réussir un « rendez-vous citoyen » n’est pas chose facile, même lorsqu’on commence à en avoir une certaine expérience. C’est pourquoi Isabelle nous rappelle ici quelques conditions à respecter.

Détruire les jungles, une fausse solution : Depuis plus d’une semaine, nous constatons ou nous recevons des informations sur les destructions des campements de migrants. Les associations, dont certaines font partie du Carrefour des solidarités sont présentes au quotidien auprès d’eux. Voici leur prise de position qui accompagnait une invitation à un cercle de silence.

Les Permanences d’accès aux soins de santé : Nous vous avons présenté l’année dernière la Permanence d’accès aux soins et à la santé en vous relatant un entretien que nous avions eu avec son directeur, Mr Bernard Campagne (cf n° 89, de septembre 2008, pp. 4 et 5). Faciliter aux personnes démunies l’accès aux soins hospitaliers, tel est son objectif. Depuis, Thérèse Caulier siège en notre nom au comité de pilotage de ce service. Elle nous en rappelle ici le fonctionnement.

Etre citoyen, qu’est-ce que ça veut dire ? Depuis son origine, comme l’a rappelé Thérèse Caulier dans l’édito, le Carrefour des solidarités a inscrit parmi ses objectifs majeurs le développement de la citoyenneté des plus pauvres. Les fondateurs de notre réseau, parmi lesquels son premier président, Bernard Guilbert, y tenaient comme à la prunelle de leurs yeux. Être citoyen aujourd’hui n’est pas chose évidente. Mais au fait, de quoi s’agit-il ? Voici quelques extraits d’interventions faites par JMG à l’Université auprès de jeunes étudiants de 1° année.

Entendu, reçu, échangé :
J’ai un bébé, je n’ai plus rien pour le nourrir et le changer. A qui puis-je m’adresser ?
Je fais de l’intérim et je vois le RSA fluctuer chaque mois. Comment je peux construire mon budget au-delà du mois ?
Des personnes migrantes me demandent comment entreprendre une demande d’asile. Quels conseils leur donner ?

Sommaire du journal de novembre 2009 – n° 102

Ce journal a été composé en collaboration avec le Service Adulte de l’A.A.E.

Citoyenneté, participation, partage ? La loi du 2 janvier 2002 définit et dresse les contours des droits des usagers des structures sociales. Elle a fait une large place à la promotion de la participation. Questionnés sur leurs attentes en matière d’expression et de participation, plusieurs usagers des dispositifs d’hébergement pour adultes de l’AAE, renvoient à des attentes fortes, davantage ancrées sur des notions de partage.

Entretien sur la participation : Deux travailleuses sociales ont mené, chacune de leur côté, un entretien avec l’une des personnes accueillies au sein de leur C.H.R.S. La question de démarrage portait sur la participation.

Témoignage : Témoignage de Jean-Christophe reçu par courrier par le service Adulte de l’A.A.E.

Etre citoyen, qu’est-ce que ça veut dire ? (II) : Avoir la parole, exercer le pouvoir de décision, être sujet de droits, entretenir avec les autres citoyens des liens de fraternité, telles sont les propositions formulées dans ses interventions par Jean-Marie Gueuret auprès d’étudiants de 1° année. Il poursuit aujourd’hui sur la prise de parole et ses conditions.

L’A.D.I.S. Littoral, nouvel adhérent du Carrefour des solidarités : Au cours de sa dernière réunion, le conseil d’administration du Carrefour des solidarités a répondu favorablement à la demande d’adhésion de l’A.D.I.S. Littoral, Association pour le Développement des Initiatives contre le Sida, l’hépatite C et les IST. En voici une présentation rapide. Pour plus d’information on pourra se reporter au site de l’association : www.asso-adis.com.

En mémoire de Pascal Parizot

Sommaire du journal n° 103 de décembre 2009

Edito : Hommes et femmes debout !

Nouvelles et Initiatives des associations et C.C.A.S.

Micro crédits : Quand on a peu de ressources, mais qu’on veut consacrer une partie de son maigre budget au financement d’un projet essentiel ou qu’on veut rembourser des dettes, on a besoin d’emprunter. Mais les banques ne suivent pas. Alors Associations et centres communaux d’action sociale, aidés parfois par certaines banques, ont inventé et mis en place des solutions. Elles revêtent beaucoup de formes différentes : micro crédit bancaire, coup de pouce, épicerie solidaire, etc. Nous profitons donc de la mise en place depuis septembre par la Croix Rouge d’un micro crédit pour rappeler ces différentes formes. Elles ont toutes en commun de permettre aux familles à très faibles ressources de pouvoir se projeter à nouveau dans l’avenir en construisant avec elles de véritables projets.

Le « micro crédit social affecté » de la Croix Rouge française : La délégation locale de la Croix Rouge française et la caisse solidaire du crédit mutuel Nord Europe viennent de mettre en place la possibilité d’accéder à un micro crédit social affecté. Ils viennent de signer une convention de partenariat à cet effet.

Les coups de pouce du Secours Catholique

Tabgha, l’épicerie solidaire

Les micro crédits ouverts par le C.C.A.S. de Dunkerque

Les micro crédits ouverts par le C.C.A.S. de Grande Synthe

Coopération territoriale ou les bienfaits de la proximité : Coopérer étroitement entre associations, administrations et institutions publiques est utile pour le bénéfice des personnes qui vivent des difficultés. C’est cette conviction qui est au fondement du Carrefour des solidarités. Encore faut-il apprendre à le faire et en améliorer sans cesse l’efficacité. C’est aussi un enjeu territorial de proximité. Et là, les C.C.A.S. peuvent y jouer un rôle moteur. C’est ce que nous avons voulu écouter à Rosendaël.

Dunkerque Ligne solidaire

L’association « Le Phare » nous communique

Etre citoyen, qu’est-ce que ça veut dire ? (III) Avoir la parole, exercer le pouvoir de décision, être sujet de droits, entretenir avec les autres citoyens des liens de fraternité, telles sont les propositions formulées dans ses interventions par Jean-Marie Gueuret auprès d’étudiants de 1° année. Il poursuit aujourd’hui sur la participation à la construction de la décision publique.

Urgences hivernales
A propos des migrants
Agenda du Carrefour

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com