Quelles observations ?

Nous avons rencontré les responsables de l’agence d’urbanisme dans le but de voir avec eux comment ils pourraient concourir à la réussite des prochaines assises de la solidarité, dans le cadre de l’observatoire de la précarité, mis en place depuis les assises précédentes. Nous sommes arrivés à plusieurs conclusions.

1° il convient de rendre présent le ou les points de vue des personnes qui vivent ou ont vécu la précarité pour ne pas dire la pauvreté. Cela passe par les réunions et autres ateliers déjà organisés. Cela passe aussi par la mobilisation de leurs points de vue dans l’identification des en quêtes à mener. Dans un premier temps, le carrefour communique à l’AGUR les différents comptes-rendus des réunions d’atelier et de forum. Dans un deuxième temps, on peut imaginer, si c’est utile, des enquêtes semi-directives auprès de bénéficiaires des organisations du Carrefour.

2° Les productions actuelles de statistiques sont soit trop générales et lointaines des problèmes vécus ou relèvent plus de descriptions quantitatives d’activités des uns ou des autres. Il nous faudra donc clairement poser en tête les questions d’ordre stratégique qui se rapprochent de questions politiques locales.
  Qui sont les personnes qui sont dans une situation de précarité ? Leur nombre, leur organisation matrimoniale, leur âge, leur territoire, etc.
  Quelles sont les principales caractéristiques de leur précarité : manque de ressources, isolement familial ou social, âge, situation matrimoniale, violences subies, logement, état de santé, chômage, abandon administratif, etc. ?
  Quelles sont les principaux parcours d’entrée dans la précarité, d’enlisement ou de sortie ? Y a-t-il des caractéristiques locales ?Et après ?

3° Quelle inventivité sociale (familiale ou territoriale ou religieuse ou politique) pour empêcher le basculement et donc, soutenir les personnes le temps nécessaire ?

4° Quelles organisations accompagnent de fait les personnes vivant les précarités, leurs statuts, leurs origines, leurs filières de financement, leurs objectifs, leurs modes d’intervention, leur professionnalisation ou non, etc.

5° Quelles sont les principaux facteurs locaux, producteurs de précarité ?

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com