Accueil du site  menu Le Carrefour des Solidarités  menu Le journal du Carrefour  menu Les articles des journaux de 2016  menu Quelles fonctions pour l’aide alimentaire ?

 
Quelles fonctions pour l’aide alimentaire ?

Dans notre société dite « développée », il est rare que l’aide alimentaire remplisse une fonction de survie au sens stricte du terme. Par contre elle remplie des fonctions essentielles pour les personnes qui en bénéficient. L’observation a permis d’en définir trois :

Eviter la faim et le dépérissement : Elle permet à certains de ne plus ressentir la faim ou d’éviter de la ressentir. C’est la fonction première de cette aide, fonction immédiatement identifiée par ceux et celles qui apportent leur aide aux différents types de distributions. Sans revêtir le caractère dramatique vécu dans d’autres contrées de notre globe, elle évite l’affaiblissement progressif de la vitalité physique et psychique nécessaire à la recherche des éléments de survie.

La variable d’ajustement financière : Les ménages ou les personnes qui viennent demander de l’aide alimentaire ont une caractéristique commune : compte tenu de leurs ressources, ils ne peuvent pas faire face à l’ensemble des charges que représentent les conditions de survie dans notre société. D’une façon ou d’une autre, ils n’ont pas les ressources suffisantes pour : manger à leur faim, se loger, boire et se laver, s’habiller chaudement, se chauffer, se soigner, rester en relation directe avec leurs proches et leurs amis, s’exprimer et faire la fête.

Renouer le lien social : L’être humain peut mourir de faim, de froid ou de maladie, il peut aussi mourir de solitude. Etre en relation avec quelqu’un d’autre est aussi vital que de manger tous les jours à sa faim. Le manque correspondant est plus pernicieux, parce que plus lent à produire les détériorations qui lui sont propres. Beaucoup de ceux et de celles qui en appellent à l’aide alimentaire souffrent de cette carence fondamentale. Le fonctionnement de l’aide alimentaire permet souvent, en réalité, de nouer une relation quasi permanente avec autrui.

Une première évaluation du nombre des personnes ayant recours à l’aide alimentaire faite il y a quelques années montraient que de l’ordre de 10 000 habitants sur le territoire de la Communauté Urbaine de Dunkerque avaient fait appel dans l’année à l’une ou l’autre forme d’aide.
Dans un seul cas, la parole leur a été donnée. Il s’est agi d’une des premières réunions de l’Atelier de Travail Social mené au sein du Carrefour des solidarités. Celle-ci avait été suivie par une rencontre avec chacune des associations qui pratiquent cette aide. Depuis lors, rien ne semble avoir été fait…

Et pourtant, il nous faut trouver les moyens de poursuivre trois objectifs :

- 1 : connaître les besoins de la population du territoire en matière d’aide alimentaire, pour faire en sorte que personne n’éprouve la faim sans trouver une solution.
- 2 : les formes de manifestation de la demande d’aide alimentaire étant multiple, assurer la diversité de l’offre tout en permettant les coordinations nécessaires.
- 3 : construire une évaluation régulière de la demande et de l’offre en matière d’aide alimentaire.

Chacun de ces objectifs passe par la prise de parole des personnes qui demandent de l’aide alimentaire.

Le comité de rédaction

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com