Pour que Noël dure toute l’année !

Fête de famille pour les uns. Espérance religieuse pour les autres. Espaces publics éclairés comme en plein jour. Noël sera-t-il la fête pour tout le monde ?

Non, parce qu’il y a ceux qui resteront seuls, parfois dans le froid extrême, n’ayant plus aucune famille qui pense à eux, ni même un voisin compatissant. Parce que certains n’auront même pas le sou nécessaire pour s’acheter la bougie de l’espoir. Parce que, services publics obligent, ils devront tenir les permanences sans lesquelles notre société et chacun de ses membres ne pourraient vivre en sécurité.

Et pourtant, c’est fou les trésors d’ingéniosité que la plupart d’entre nous déploieront pour penser au petit cadeau qui réjouira l’enfant laissé pour compte, pour apporter à manger à ceux qui n’ont rien d’autre, pour passer quelques instants avec celui ou celle qui risque de se trouver seul, pour ouvrir ses portes, le temps d’un repas au chaud, à ceux qui demeurent dans la rue, pour participer à telle ou telle collecte dans la rue, à sa porte ou à celle de son espace religieux, pour passer faire un petit coucou à l’infirmière de service. Même les pouvoirs publics s’y sont mis par leurs fameuses illuminations. Trop d’ailleurs au goût de certains. Mais il y a toujours des grincheux qui préfèreront ceci à cela, la fête de l’espace public à la distribution de colis, la distribution de colis à la remise d’un chèque cadeau, une prime à tous les bas revenus à la remise d’un chèque cadeau, etc. Les grincheux oublient souvent que ce qu’ils considèrent être le meilleur pour eux-mêmes n’est pas forcément ce qui réjouit leur voisin.

Toutes les associations et les Centres communaux d’action sociale se mobilisent actuellement pour tenter de n’oublier personne. Par leur intermédiaire, c’est une immense chaîne de solidarité qui se déploie. C’est leur projet et c’est leur métier. Il faudrait des pages et des pages pour parler de toutes leurs initiatives : colis, jouets, organisation de fêtes, repas préparés, collecte de dons, visites, etc.

Lorsque les lampions s’éteindront, que les papiers cadeaux seront jetés à la poubelle (bleu ! ne pas l’oublier), les jours commenceront imperceptiblement à rallonger. Les souvenirs s’estomperont progressivement. Mais la misère n’aura pas disparue. Et c’est notre projet et c’est notre métier, à nous, associations et centres communaux d’action sociale : faire en sorte que d’une façon ou d’une autre, Noël, pour tous, dure toute l’année.

Le comité de rédaction

Retour vers le journal de décembre

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com