Pour des Assises locales de la solidarité

Refuser la misère, c’est prendre toutes les dispositions nécessaires pour que celle-ci diminue et que ses conséquences soient moins rudes pour ceux qui la connaissent. En assemblée générale, le Carrefour des solidarités avait donc décidé de mener, avec tous ceux qui le voudraient bien, associations, pouvoirs publics locaux et départementaux, administrations, un travail d’une année pour aboutir à des Assises locales de la solidarité à l’automne prochain. L’idée a été lancé publiquement au cours des journées de refus de la misère qui viennent d’avoir lieu. Les échos en retour sont favorables. Elles se dérouleront donc en 4 temps.

1° temps : Ecoute et mobilisation de ceux qui connaissent et vivent la misère,

_ automne 2007

Les « Rendez-vous citoyens » du 17 octobre 2007 ont rassemblé dans cet esprit les témoignages de souffrance et d’espoir. Nous espérons pouvoir travailler avec ceux qui ont témoigné pour dégager les solutions auxquelles ils pensent. Ce travail d’écoute est cependant permanent. Il ne cessera pas tout au long de la préparation des Assises.

2° temps : Les rencontres de la solidarité,

jusqu’à l’été 2008

Ceux qui interviennent quotidiennement auprès des personnes qui vivent la misère doivent faire un état des lieux des dispositifs de lutte et de réponse qui ont été mis en place. Qu’ils soient intervenants professionnels ou intervenants salariés, leurs diagnostics de la situation et les préconisations qu’ils peuvent faire sont indispensables. Ces rencontres se dérouleront jusqu’au début de l’été.

3° temps : Les tables de négociation avec les élus et les administrations,

été 2008

Les témoignages de ceux qui souffrent, l’expérience de ceux qui interviennent à leur service auront permis d’identifier là où des améliorations peuvent et doivent être apportées par les responsables publics. Les tables de négociations avec les élus, en partie nouveaux après les élections municipales et cantonales, et les administrations devront permettre d’analyser ce qui est possible de faire concrètement dans les années qui suivront. Ces tables de négociations ne seraient pas publiques pour éviter les effets « communication ». Ce ne sont pas des promesses publiques auxquelles nous voulons arriver, mais à un programme de travail réaliste. Ces tables de négociation pourraient se dérouler pendant l’été 2008.

4° temps : Les assises de la solidarité locale de la région dunkerquoise

,
octobre 2008

Ce n’est qu’après les trois premiers temps de travail, qu’il nous paraîtra possible de rendre public les problèmes identifiés et les engagements réalistes pris par les uns et par les autres. Ces Assises devraient se tenir à l’automne 2008.

Ensuite, nous tiendrons tous les deux ans, au cours des journées du refus de la misère, le bilan des engagements pris.

Pour suivre la préparation des Assises

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com