Pierre Lestavel

Adieu, Pierre Lestavel ! La « sociale » se souviendra de toi.

En ce début du mois d’août 2010, Pierre Lestavel vient de nous quitter. Ses amis d’Emmaüs, dont il fut l’un des piliers, sauront sans doute décrire, mieux que nous pouvons le faire, les trésors d’attention mais aussi de convictions qu’il a pu mettre en œuvre avec eux. Au Carrefour des solidarités, nous n’oublions pas pour notre part que, si ce réseau existe, c’est en grande partie grâce à lui.

Grande gueule devant l’Eternel, il savait ne pas mâcher ses mots dès qu’il s’agissait de défendre les personnes qui vivent pauvrement. Mais, rarement, c’était sur le devant de la scène. Il préférait accompagner de ses conseils et de son soutien énergique tous ceux auprès de qui il sentait la même flamme. Sans doute parce que, d’instinct, il n’était jamais personnellement pour les compromis qu’exige parfois la mise en œuvre de telle ou telle avancée sociale.

Formé à la rude école de l’éducation populaire, la « sociale » était sa référence constante. Pour ne pas remonter jusqu’à Mathusalem, il a été un membre actif du collectif alerte dans les années 80, puis du Carrefour médico social, le CARMESO, qu’il a soutenu bec et ongles. En somme tout ce qui était mobilisation collective concrète au bénéfice des plus démunis était soutenu activement par lui. Il a été parmi les premiers à vouloir et à accompagner le passage de ces initiatives collectives à une forme plus organisée de coordination locale. C’est ainsi que lorsqu’il s’est agi de construire concrètement le Carrefour des solidarités et d’en négocier l’existence, dès qu’apparaissait Bernard Guilbert qui en était le chef de file apparaissait à ses côtés Pierre Lestavel. L’anxiété constante du bâtisseur et de l’organisateur qu’était Bernard était largement complétée par la fougue et l’habileté manœuvrière de Pierre.

Bien que ne faisant plus partie de notre conseil d’administration, Pierre n’a jamais cessé de suivre et de soutenir les évolutions du Carrefour tout en gardant son franc parler. Il a, par exemple, été très réticent à l’entrée des Centres communaux d’action sociale. Il savait, pour en avoir fait l’expérience comme conseiller municipal, la lourdeur des appareils administratifs et les enjeux de pouvoir qui risquaient de faire passer au second plan les véritables enjeux : la lutte avec les pauvres. Mais il nous disait, encore récemment, suivre le travail du Carrefour des solidarités à travers notre petit journal qu’il lisait régulièrement avec attention et dans lequel il retrouvait le travail d’éducation populaire qui lui a toujours tenu à coeur.

Adieu, Pierre ! Si nous continuons aujourd’hui la lutte auprès des plus pauvres d’entre nous, c’est une façon de mettre en oeuvre l’héritage que tu nous laisses.

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com