Lire et relire le petit journal

Les urgences ou les responsabilités empêchent parfois de prendre le temps de lire notre petit journal. L’été peut être plus favorable. C’est pourquoi nous attirons votre attention sur quelques articles.

Les ateliers de travail social : Depuis les Assises de la solidarité, nous nous étions engagé à mettre en place des ateliers de travail social : lieu permanent où des citoyens puissent exprimer leurs questions et chercher avec d’autres professionnels et responsables, les solutions. Dans un premier temps, il était important que ces citoyens, particulièrement ceux qui vivent de grandes difficultés sociales, prennent la parole et commencent à faire le tour, ensemble, des principaux problèmes qu’ils rencontrent dans leur vie quotidienne. C’est le but que nous nous sommes fixés au cours des premières réunions dont nous vous rendons compte régulièrement. Vient le temps de la confrontation et de la recherche de solutions en commun qui font la suite de ces premiers ateliers. Une rubrique entière de notre site leur est consacrée.

L’aide alimentaire associative d’urgence ou les dépannages 2010 : Voici ce qu’ont pu observer en la matière, quatre associations, membres du Carrefour des solidarités, qui ont décidé de mettre en commun leurs observations.(lire l’article)

On pourra lire les articles liés à l’aide alimentaire à partir des observations menées et des questions que leurs résultats posent.

Attribution de l’aide alimentaire : critères associatifs ou besoins identifiés ? Sauf exception, les inscriptions à l’aide alimentaire associative régulière sont clôturées pour l’année. L’afflux des demandes a donné aux associations obligation, encore plus que les années précédentes, d’établir des critères pour permettre ou non aux familles de s’inscrire et donc d’accéder à cette aide régulière. Mais ces critères sont-ils pertinents ? Certains s’imposent d’eux-mêmes. Mais d’autres posent des questions et demandent donc une recherche de solution. (cf journal de décembre 2010)

Pour un Revenu Minimum de Survie mensuel à 492 € pour un adulte dans le dunkerquois : Se débrouiller pour survivre, c’est bien la situation que connaissent nombre de familles que nous accompagnons. Avec leurs ressources actuelles, ces mêmes familles doivent, au début de chaque mois, choisir entre manger à leur faim et régler leurs factures ou leur loyer. Mais, au fait, à combien s’élèverait un revenu minimum de survie dans le dunkerquois et combien de familles ne peuvent pas en disposer ?(journal d’avri)

A-t-on besoin de l’expertise des usagers ? Depuis quelques années se développent les consultations d’usagers. Dans le travail social, il est vrai, plus tardivement qu’ailleurs. C’est comme si on avait perçu que les services que nous proposons ou les actions que nous menons avaient besoin, pour être évalués, de faire appel à une expertise nouvelle, celle des usagers, à côté des autres expertises financières, juridiques ou venant de professionnels du social. Démagogie ?(cf journal de mai)

Comment des habitants peuvent devenir acteur de développement social ? : Devenir acteur d’un développement social, comment faire ? Nous tournons tous, dans nos associations ou dans nos organisations, cette question dans notre tête ou dans la mise en œuvre de nos actions. En vue de clarifier cette question, il nous a semblé utile de vous proposer les réflexions de Jacques Eloy, chercheur en sociologie, mais aussi administrateur de la fédération nationale des centres sociaux, au cours d’une intervention publique. Il nous a donné son accord. Nous l’en remercions.((journal d’octobre et journal de novembre 2010)

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com