Accueil du site  menu Observatoire  menu Ces dunkerquois qui ont faim  menu Les personnes à bas revenu de la région dunkerquoise

 
Les personnes à bas revenu de la région dunkerquoise

Les ressources des personnes à bas revenu

Depuis qu’il existe, le Carrefour des solidarités rassemble les informations que lui fournissent les associations dont l’une des activités est d’apporter de l’aide alimentaire aux personnes qui leur demande. Ces associations vérifient au préalable que les revenus de ceux qui font une telle demande justifient, par leur bas niveau, cet appel à la solidarité collective. C’est donc l’image de cette population qui est présentée ici à travers leur situation financière concrète. On n’oubliera évidemment pas qu’il s’agit, à travers ces chiffres, de l’image de personnes concrètes qui vivent tous les jours la galère.

Les ressources mensuelles

Revenus

Il s’agit du nombre de ménages, dans la population qui a bénéficié en 2008 de l’aide alimentaire associative régulière, en fonction de leurs ressources mensuelles par unité de consommation.

La moyenne des ressources s’établit ici autour de 581 € par mois et par unité de consommation, ce qui équivaut à peu près au seuil de pauvreté de la région dunkerquoise.

Qu’est-ce que l’Unité de consommation ?

Par rapport au nombre de personnes par ménage, il s’agit là d’une unité de compte plus abstraite. Elle est utilisée par l’Institut national des statistiques.

Elle permet d’intégrer dans le calcul les consommations différentes des enfants en bas âge ou des adultes. On sait d’expérience qu’un couple seul, par exemple, ne consomme pas le double d’un adulte seul.

Elle s’établit de la façon suivante :

Le 1° adulte = 1 U.C. Le 2° adulte ou le jeune de plus de 14 ans = 0,5 U.C. Les enfants de moins de 14 ans = 0,3 U.C.

Les charges mensuelles

Répartition des charges

Il s’agit du nombre de ménages en fonction du montant des charges mensuelles par unité de consommation.

La valeur moyenne des charges est de 356 € par mois et par unité de consommation

Les charges incompressibles

Il s’agit des charges régulières qu’aucun ménage ne peut éviter :

loyer, eau, électricité, gaz, mutuelle, téléphone ou dettes contractées.

Origine des ressources

Elles ont fait l’objet d’un travail particulier sur un échantillon de deux cents ménages tirés au hasard ayant accédés à l’aide alimentaire associative régulière au cours de la campagne 2007/2008. Les chiffres indiqués ci-dessous sont à comprendre sur 100 ménages, par exemple, 25 tiraient leurs ressources d’un salaire ou d’une retraite et de prestations sociales.

origines des ressources

Les restes à vivre

Restes à vivre

Il s’agit du nombre de ménages ayant fait appel à l’aide alimentaire associative régulière en fonction du reste vivre par jour et par unité de consommation.

Le reste à vivre moyen de cette population est de l’ordre de 7,5 € par jour et par unité de consommation. Ils sont un peu moins de 40 % à avoir un reste vivre inférieur à 6 € par jour et par unité de consommation.

Le reste à vivre
est ce qui reste au ménage, une fois ses charges incompressibles payées, pour manger, s’habiller, se déplacer, s’informer ou se cultiver, en fonction de ses priorités.

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com