Les nouveaux bénévoles ?


Les associations se plaignent de voir le recrutement des bénévoles se tarir. Or, France Bénévolat nous assure que le nombre de demande provenant de personnes désirant offrir de leur temps dans une association ne baisse pas d’une année sur l’autre. Ne s’agirait-il pas plutôt de changer la notion même de bénévoles ?

Le « bénévole nouveau » est arrivé.

Il ou elle n’a pas d’âge particulier. Il peut s’agir d’une jeune personne actuellement sans emploi comme d’une personne nouvellement retraitée. L’une ou l’autre a été convaincue par ce qu’elle a vu dans la presse ou sur internet des activités de votre association ou de ce qui s’en dit dans son réseau d’ami(e)s.

Elle n’est pas prête à entrer dans votre association comme autrefois on entrait en religion. Elle a un peu de temps à consacrer aux activités de l’association. Elle souhaite que ce temps soit rempli efficacement. Mais, en fonction de ce qui se passe dans sa vie, job, enfant, ménage, voyages, etc. elle souhaite que vous lui laissiez la liberté d’arrêter très vite. Ce n’est pas par manque d’intérêt par rapport aux objectifs de votre association. Mais, il y a dans l’immédiat des choses plus importantes à faire.

S’il y a à discuter, à réfléchir ou à débattre, ce n’est pas dans l’association qu’elle le fera. Il y a d’autres lieux pour le faire ou pour manifester. Ne lui demandez pas en plus de payer une cotisation.

L’apport qu’elle vous fait de ses capacités et de son temps est bien suffisant. A la limite, elle ne comprend même pas pourquoi vous lui demanderiez de participer au paiement de l’assurance que vous allez contracter pour le temps qu’elle va consacrer à l’association. Elle attendrait cela de l’association comme un juste retour.

En revanche, elle ne vous trouve pas très bien organisé. Elle est prête alors à vous aider à améliorer cette organisation pourvu toutefois que vous n’hésitiez pas à mettre sur la touche ceux ou celles qui n’entendent pas changer leurs habitudes. Pas d’amateurisme sinon pour permettre à chacun d’apprendre.

Elle ne crache pas sur l’expérience que votre association va lui permettre de faire, surtout si celle-ci peut être reconnue par un futur employeur ou par une autre association dont l’urgence de l’action peut lui apparaître un jour.

Difficile d’engager une action de longue haleine avec ces « zappeurs » de l’activité de solidarité ? On ne pourra pas la mener avec ces seul(e)s volontaires. Il en existe heureusement aussi d’autres et peut-être que certains de ces nouveaux bénévoles le deviendront plus tard ou dans d’autres circonstances. Mais, en attendant, c’est aux associations d’adapter leur accueil pour ne pas passer à côté de ces « solidaires » là.

L’équipe de rédaction

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com