Les moussaillons ont soufflé leurs vingt bougies

Le Centre Maternel « Les Moussaillons », un établissement du PACT de la Région Dunkerquoise fêtait ses 20 ans le 20 Octobre dernier. Par Vincent Procko, directeur du centre.

Cet anniversaire a rencontré un vif succès. Plus de 150 personnes y ont participé. D’anciennes résidentes, anciens membres du personnel, partenaires se sont vus proposer la visite des locaux. La première maman accueillie en 1991, se prénommant Nathalie et son fils Amandin âgé de 19 ans étaient présents. La visite a été menée par les familles hébergées. Des animations ainsi qu’une exposition photo sur le thème du « lien maternel et de l’allaitement » de Peggy Halas, artiste locale, ont également eu lieu.

Un établissement du PACT de la Région Dunkerquoise

L’article deuxième des statuts du PACT de La Région Dunkerquoise (statuts modifiés en 1990) stipule entre autre que l’association a pour objet d’assurer l’accompagnement social lié au logement , la médiation liée à l’habitat, l’action socio-éducative en vue de l’insertion par le logement et la promotion des personnes et des familles Ainsi, depuis le début des années 80, l’association a développé des projets liés à la création de structures hébergement comme le CHRS Thérèse Caulier. C’est dans ce contexte et au vu des besoins qu’a été créé le centre maternel « Les Moussaillons » dont l’habilitation remonte au 14 juin 1991 (compétence du conseil général du Nord). La capacité d’accueil est de 15 familles (30 personnes avec les enfants) constituées de femmes enceintes et de mères isolées avec un ou plusieurs enfants de moins de trois ans.

Des chiffres et des évènements

En 20 ans, nous avons accueilli 529 femmes et 533 enfants (soit 1061 personnes au total). L’équipe est passée de 12 salariés en 1992 (soit 6,5 ETP à 18 salariés en 2011 (14,66 ETP). Trois naissances se sont déroulées au Moussaillons : une maman a accouché seule dans sa chambre, une autre a accouché dans un appartement, une autre enfin, a accouché dans le bureau des travailleurs sociaux.

Des évolutions et des transformations

En 1991 la maison, 11 rue de Furnes était composée de 15 chambres. Le bureau des travailleurs sociaux se trouvait dans la cuisine actuelle. Le bureau du directeur se trouvait quant à lui dans la réserve. A partir de 1996, le hangar se trouvant en fond de cour a été transformé en studios. Les aménagements n’ont pas cessé depuis pour améliorer les conditions d’accueil des familles. A titre d’exemple, la halte-garderie a changé quatre fois de lieu d’implantation. En 2010 des kitchenettes ont été aménagées permettant de transformer les chambres en studettes. A ce jour, le centre compte 4 studios, 4 studettes, 7 appartements.

Toutefois, il est à noter que les aménagements trouvent leurs limites compte tenu du projet développé (l’implication des pères et l’accueil de couples notamment suite aux possibilités laissées par la loi de 2007 sur la protection de l’enfance) et du référentiel proposé par le Conseil Général (référentiel traitant des conditions matérielles d’accueil et d’hébergement des familles).

Des projets

Le 14 Novembre prochain une rencontre aura lieu avec différents responsables du Conseil Général. Il s’agit d’étudier la possibilité de mettre en ?uvre une étude de faisabilité concernant la création d’un nouveau centre maternel à la place de celui existant.

Retour vers le journal de novembre 2011

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com