Accueil du site  menu Bénévoles et salariés  menu Coordonner ses actions  menu L’aide alimentaire  menu L’aide alimentaire questionne et se questionne  menu Les différentes formes de l’aide alimentaire dans la région dunkerquoise

 
Les différentes formes de l’aide alimentaire dans la région dunkerquoise

Que l’aide alimentaire soit l’une des activités importantes des associations qui se vouent à la solidarité n’est pas étonnant. Le premier geste de solidarité n’est-il pas de permettre à chacun de manger à sa faim ? Cependant cette aide se traduit pratiquement de façon différente en fonction du projet associatif. Voici, à notre connaissance, les différentes pratiques que nous avons pu repérer dans la région dunkerquoise.

La distribution régulière de colis

La Croix Rouge Française : elle distribue régulièrement, à des ménages qui se sont inscrits, un colis rassemblant un ensemble de produits alimentaires. Ces colis sont constitués en fonction des disponibilités. A côté de cette distribution régulière existe aussi des distributions au cas par cas appelés colis de dépannage. Les personnes qui bénéficient de tels colis sont toutes envoyées par une organisation qui est réputée assurer auprès d’elles un suivi social : services sociaux départementaux (U.T.P.A.S.), Centres communaux d’action sociale ou autres associations.

L’A.J.S., le bon emploi de la solidarité : Outre les colis alimentaires réguliers, elle assure, quasi quotidiennement, une distribution de pain. Elle n’assure plus depuis l’année dernière les colis de dépannage. Les personnes qui s’inscrivent à cette aide alimentaire doivent s’inscrire à plusieurs activités proposées par l’association. Ces activités sont destinées à proposer à chacun un parcours d’insertion sociale.

La congrégation de l’Armée du Salut : elle assure une distribution régulière de colis et fait aussi des colis de dépannage. Elle propose en outre, sans aucune obligation pour ceux qu’elle aide, des activités d’ordre spirituel.

Emmaüs : L’aide alimentaire fait partie des nombreuses activités de l’association. Elle revêt deux formes. L’une se rapproche de l’aide alimentaire classique. L’autre, parl’intermédiaire de Tabgha et de la boutique du Héron, propose l’accès à une épicerie solidaire à condition d’avoir formulé et de poursuivre un projet. Elle lie ainsi aide alimentaire et soutien à une épargne sociale.

Saint Vincent de Paul : Le premier objectif des conférences de Saint Vincent de Paul n’est pas de faire de l’aide alimentaire mais de soutenir les personnes dans la difficulté et dans la solitude par des visites régulières. Toutefois, reliée directement à cette activité, elles ont développé une distribution régulière de colis alimentaires. Elles font aussi, mais de façon plus exceptionnelle, des dépannages alimentaires. Dans la mesure du possible, leur travail d’accompagnement et d’aide se fait en relation avec les principaux services sociaux environnant : U.T.P.A.S., C.C.A.S., Maisons de quartier, etc.

Ces associations coordonnent leur action alimentaire depuis plus de quinze ans au sein du Carrefour des solidarités. Elles ont adopté un dossier commun d’inscription qui leur permet de connaître mieux les bénéficiaires de l’aide et donc de mieux orienter leurs interventions.

Les autres formes d’aide alimentaire

Le Secours Catholique : Après une analyse commune de la situation de la famille et le choix déclaré d’orientation, des tickets service sont remis à la personne pour un temps donné à condition toutefois quecelle-ci participe à des journées de formation et d’information.

Le Secours Populaire Français, antenne de l’Ouest de l’agglomération : L’aide se fait sous la forme d’une épicerie sociale. Après inscription et vérification de la situation du foyer concerné, celui-ci achète un chéquier (par exemple d’une valeur de 12€ pour une famille de 4 personnes) qui lui donne le droit d’accéder une fois par mois au libre service installé à Sportica à Gravelines. Ce libre service ne reste pas à demeure. Commun à l’ensemble du département, il se déplace régulièrement par camion.

L’A.S.F.I. de Grande Synthe : Des colis et du pain sont distribués à des rythmes variés aux familles qui participent aux activités de l’association.

L’Entr’aide de Ghyvelde : Elle apporte de l’aide alimentaire à un certain nombre de familles de son secteur géographique.

Les Restos du cœur : Organisation nationale dont l’antenne locale rayonne jusqu’à Calais. Elle offre directement à partir de ses propres critères des repas pendant la période hivernale. En dehors de cette période, elle propose aussi des colis d’aide alimentaire pour les familles.

L’estaminet du cœur : Cette structure dépend des restos du cœur. Elle propose du lundi au vendredi (le matin et l’après midi) et le samedi matin, aux personnes vivant dans la rue et en grande précarité de prendre un petit déjeuner, une collation.

La Fondation de l’Armée du Salut : Elle confectionne tous les matins le petit déjeuner et tous les midis (sauf le dimanche) les repas destinés aux personnes qui vivent dans la rue. Ces repas sont servis dans ses locaux.

Le Resto du soleil : Il dépend du CCAS de Dunkerque et permet aux personnes en grande difficulté de prendre un repas le midi (du lundi au vendredi).

L’aide alimentaire aux personnes migrantes de passage

Chaque jour, des associations apportent aux personnes migrantes de passage sur notre territoire dans leurs lieux de campement des repas et des produits alimentaires. Ces associations se coordonnent de telle façon que chaque jour l’une d’entre elles assure ce service. Il s’agit : de Salam, du M.R.A.P., du Secours Catholique, de Terre d’errance, d’Emmaüs, du collectif de Téteghem, d’A.C.C. minorités visibles.

L’intervention des Centres communaux d’action sociale

Les C.C.A.S. n’ont pas compétence pour assurer de façon régulière de l’aide alimentaire. En revanche, au cas par cas, ils apportent une aide exceptionnelle le plus souvent par la remise de tickets service.

Retour vers le dossier spécial inscription à l’aide alimenaire

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com