Le micro crédit social

Quand on a peu de ressources, mais qu’on veut consacrer une partie de son maigre budget au financement d’un projet essentiel ou qu’on veut rembourser des dettes, on a besoin d’emprunter. Mais les banques ne suivent pas. Alors Associations et centres communaux d’action sociale, aidés parfois par certaines banques, ont inventé et mis en place des solutions. Elles revêtent beaucoup de formes différentes : micro crédit bancaire, coup de pouce, épicerie solidaire, etc. Nous profitons donc de la mise en place depuis septembre par la Croix Rouge d’un micro crédit pour rappeler ces différentes formes. Elles ont toutes en commun de permettre aux familles à très faibles ressources de pouvoir se projeter à nouveau dans l’avenir en construisant avec elles de véritables projets.

Sommaire

- Le « micro crédit social affecté » de la Croix Rouge
- Les coups de pouce du Secours Catholique
- Tabgha : l’épicerie solidaire
- Les micro crédits ouverts par le C.C.A.S. de Dunkerque
- Les micro crédits ouverts par le C.C.A.S. de Grande Synthe

Le « micro crédit social affecté » de la Croix Rouge

La délégation locale de la Croix Rouge française et la caisse solidaire du crédit mutuel Nord Europe viennent de mettre en place la possibilité d’accéder à un micro crédit social affecté. Ils viennent de signer une convention de partenariat à cet effet.

Ce micro crédit social affecté d’un montant maximum de 3000 euros est destiné aux personnes physiques exclues du crédit bancaire classique. Concrètement cela veut dire que la personne s’est vu refuser un crédit classique pour toutes raisons invoquées par la banque : revenu insuffisant, faible montant de crédit, etc. Il faut aussi avoir épuisé les autres possibilités de crédit comme par exemple le prêt que peut consentir la Caisse d’Allocations Familiales.

Ces financements ont pour objet de favoriser l’insertion ou la réinsertion sociale ou professionnelle, par exemple :
- l’accès au logement : caution, frais d’agence …
- l’installation des jeunes : premier mobilier, garantie de loyer …
- l’emploi ou la mobilité pour accéder à l’emploi : financement d’un permis de conduire, un moyen de locomotion…
- l’accès à l’éducation et la formation : financer une formation, caution scolaire ou universitaire …
- la cohésion familiale : déménagement, petit travaux d’aménagement…
- l’équipement ménager : lave-linge, réfrigérateur, chauffage …
- la santé : financer des lunettes, des soins dentaires…
- un prêt relais en l’attente d’indemnités

Pour ce qui la concerne, la délégation locale de la Croix Rouge française de Dunkerque s’engage à constituer le dossier de prêt avec les demandeurs, sur justificatifs, avec, à transmettre les dossiers à la caisse solidaire du Crédit Mutuel et d’en assurer le suivi avec cet organisme.

De son côté, l’emprunteur s’engage à rembourser le montant convenu, en fonction de ses ressources. Il doit aussi ouvrir un compte, gratuitement, au crédit mutuel social sur lequel est viré, le temps du crédit, une partie de ses revenus. Si le virement effectué est plus important que le montant du remboursement, il lui est possible de faire des retraits par carte de retrait dans n’importe quelle agence.

A noter qu’en cas de dossier de surendettement, il y a la possibilité d’obtenir le pret après accord de la banque de France par exemple pour acheter un véhicule pour accéder a l’emploi ou encore passer un permis de conduire. Pour l’instant la création d’entreprise est exclue de ces possibilités.

Le taux du micro crédit social est actuellement de 6%. Mais la Croix Rouge explore la possibilité de trouver un taux plus intéressant.

A retenir

Les dossiers de prêt sont établis à la délégation locale sur rendez-vous.
Les rendez-vous peuvent être pris les mardi et vendredi de 09h00 à 11h30

Les coups de pouce du Secours Catholique

Il s’agit d’une aide au financement d’un projet d’achat pour des familles en difficultés financières.

Le secours catholique est contacté par les travailleurs sociaux. Dans un premier temps il convoque la famille qui doit ramener lors de ce rendez-vous les justificatifs demandés ainsi que la définition du projet qu’elle veut mettre en place.

Une fois le dossier remplit, il passe en commission. S’il est accepté la famille est convoquée à un autre rendez-vous pour signer un contrat d’engagement et recevoir la liste des dates des ateliers mis en place sur 12 semaines (pas d’atelier pendant les vacances scolaires).

Chaque semaine pendant la totalité du projet, la famille reçoit un bon alimentaire dont la valeur est déterminée par son quotient familial réel (calcul en fonction des ressources, des charges et des dettes au moment de la signature du contrat d’engagement). Ce bon permet à la famille de réaliser une économie sur les dépenses quotidiennes et grâce à cette épargne de participer au financement de son projet dans la limite de ses moyens.

Le montant total des bons remis chaque semaine correspondent à 50% du financement total en fonction de son quotient familial réel et les 50% restants sont destinés au financement de l’achat correspondant au projet, le secours catholique ajoute 25% de ce montant. La famille a l’obligation de participer aux différents ateliers (si la personne est malade, elle doit fournir un certificat médical).

Chaque semaine, la famille doit ramener les tickets de caisse des achats effectués avec les bons octroyés par le secours catholique.

Tabgha : l’épicerie solidaire

Le service proposé par l’épicerie solidaire Tabgha, géré par Emmaüs en partenariat avec un certain nombre d’associations poursuit les mêmes objectifs sans être pour autant à proprement parler un crédit. Ce n’est en effet pas une banque. L’achat à moindre prix des produits mis à la disposition des personnes leur permet de constituer une épargne en vue de réaliser un projet.

Les micro crédits ouverts par le C.C.A.S. de Dunkerque

Il vise deux publics : les étudiants et les personnes en contrat aidé au CCAS

. concernant Les étudiants les objectifs du micro crédit sont de :

- Favoriser les projets liés à la poursuite d’étude (la réalisation d’étude ou de stage dans une autre région de France générent des frais importants)
- La réalisation d’étude ou d’un stage dans un pays étranger
- L’achat de matériels spécifiques (informatique…)

Le micro crédit est accessible aux étudiants bénéficiaires du RME ou présentant un revenu moyen pondéré inférieur ou égal à 670€ et résidant dans la commune depuis au moins 24 mois à la date de la demande.

Le montant peut varier de 300 à 5000€ pour une durée maximale de 78 mois. Ces 78 mois peuvent comprendre une période différée de remboursement de 30 (24 mois d’études + 6 mois de recherche d’emploi). Un remboursement mensuel de 15€ sera appliqué dès le mois suivant l’octroi des fonds.

. concernant les personnes en contrat aidé au CCAS les objectifs sont de favoriser :

. les projets qui s’inscrivent dans le cadre du parcours d’insertion sociale et professionnelle tel que :

- Le relogement
- L’acquisition d’un moyen de transport
- Le passage du permis de conduire
- La réalisation de formation longue et qualifiante…

Le micro crédit est accessible aux personnes pour lesquelles il reste au minimum 6 mois de contrat aidé.

Le montant du prêt peut varier de 300 à 3000€ pour une durée maximale de remboursement de 48 mois.

Dans les 2 cas, le micro crédit est garanti par la Caisse des dépôts et le montant des taux d’intérêt est pris en charge par le Centre Communal d’Action Sociale de Dunkerque. Pour l’ensemble de la démarche la personne est accompagnée par le CCAS de l’instruction du dossier au remboursement de la dernière mensualité.

Les micro crédits ouverts par le C.C.A.S. de Grande Synthe

Le service insertion sociale et professionnelle de la ville de Grande Synthe, en partenariat avec le CCAS, met en place le micro crédit social : il s’agit d’un dispositif qui permet à des personnes habitant la commune, exclues du système bancaire traditionnel un prêt à taux attractif. Le micro crédit social permet de faire face aux aléas de la vie, donner un coup de pouce pour repartir du bon pied.

Il s’agit d’un prêt destiné à financer les projets individuels. Son montant est compris entre 300 et 3000€. Sa durée de remboursement varie entre 6 mois et 3 ans. Le taux d’intérêt est indexé sur le taux du livret A. A l’issu du prêt, le CCAS rembourse le montant des intérêts, sauf s’il y a incident de paiement.

Il est destiné à toute personne exclue du système bancaire pour cause de :
- Faible ressources (RSA, API, ASS, AAH, allocations chômage…)
- Précarité professionnelle (CDD, travail intérimaire, travail à temps partiel, en formation…)
- Faisant face à un accident de la vie (divorce, décès, accident, maladie…)

Ce micro crédit social n’est pas ouvert aux personnes en situation de surendettement (procédure à la banque de France ou fichier FICP). Il permet en revanche de financer des projets dans de nombreux domaines :

- L’emploi (formation, bilan de compétences, habillement, outillage, équipement spécifique, création d’entreprise…)
- La mobilité (permis de conduire, voiture, vélomoteur, scooter…)
- Le logement (frais d’agence, caution de loyer, dépôt de garantie, déménagement…)
- L’équipement (électroménager, mobilier, chauffage, matériel handicapé, matériel dépendance…)
- Les obsèques, frais de santé, études…

Avant d’octroyer le prêt, un diagnostic social est effectué pour évaluer la situation du foyer, la pertinence ou la viabilité du projet et enfin, la capacité à rembourses le prêt dans les conditions prévues. Le micro crédit social est un dispositif sécurisé.

Si le micro crédit social est accordé, le foyer sera personnellement suivi par les agents sociaux du CCAS en lien avec la maison de l’initiative et Parcours confiance.

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com