Le journal n°39 - Juillet 2004
PDF - 150.6 ko
télécharger le journal N°39

Sommaire

- L’été, les familles continuent à avoir faim
- L’imagination au pouvoir - Les assemblées générales des associations
- L’aide alimentaire en France et en Europe
- Le Programme européen d’aide aux plus démunis - Un avenir incertain
- En direct des associations - La banque alimentaire du Nord
- Accueil et information pendant l’été
- Invitation au débat (suite) Le carrefour recherche élus pour échanger
- Internet au service des personnes sans domicile fixe

L’été, les familles continuent à avoir faim

Durant l’été, bénévoles et salariés des associations prennent leurs congés bien mérités. Mais, pour autant, les familles qu’elles aident habituellement continuent malheureusement à avoir besoin de leur aide. C’est le moment aussi de s’aider entre associations. C’est pourquoi elles ont échangé les dispositions que chacune prenait au cours de cette période. En voici un résumé.

- AJS : ouvert du 1er au 31 juillet et du 16 au 31 août pour les familles inscrites. Mais pas de dépannage durant les mois de juillet et d’août
- Armée du Salut quai de Mardyck : Fermé du 10 juillet au 2 septembre inclus
- Croix Rouge Française : Ouvert le mardi matin et le jeudi après-midi en juillet et en août.
- Emmaüs : Ouvert en juillet et en août pour les familles inscrites (un colis tous les 15 j.). Distribution mardi et jeudi, 1 semaine sur 2. Pas de dépannage durant ces mois là.
- Le Phare : Ouvert en juillet et en août pour les familles inscrites. Pas de dépannage durant ces mois là.
- Secours Populaire Français : Fermé du 14 juillet au 15 août inclus.
- Société Saint Vincent de Paul, pour les conférences de Dunkerque et de Rosendaël : Distribution en juillet.

L’imagination au pouvoir - Les assemblées générales des associations

Les mois de mai et de juin sont des moments importants de la vie associative. Les associations membres du Carrefour n’ont pas failli à leurs obligations en organisant leurs assemblées générales avec sérieux, mais aussi imagination. Pour avoir assisté à différentes assemblées, nous avons pu apprécier la créativité de beaucoup d’entre elles. Chacune s’y reconnaîtra.

Ainsi, des femmes ayant participé à une formation dispensée par telle association, ont présenté ce qu’elles avaient réalisé au cours de celle-là. Elles ont exprimé le mieux être qu’elles en avaient retiré mais aussi la découverte étonnante pour elles de leurs propres capacités.

Dans une autre association, un courrier envoyé au maire de la ville et signé par l’ensemble des usagers, encadrés des bénévoles, a suscité la présence de l’élu municipal à l’assemblée générale. Un accord a ainsi pu être trouvé pour la continuité d’une aide matérielle aux familles.

Ailleurs, ce sont des débats avec la salle qui ont permis aux personnes présentes de partager des préoccupations ou de faire le point d’une action réalisée afin de tirer profit de l’expérience acquise.

Ou encore, dans cette autre association, les familles bénéficiaires des services apportés par celle-ci se sont retrouvées pour une journée à la campagne autour d’un pique-nique, organisé à la suite de l’assemblée générale avec des administrateurs et le personnel de l’association.

Ces moments forts de citoyenneté retrouvée n’ont pas empêché les associations de faire un rendu sérieux de leurs activités, d’exprimer leurs difficultés et leurs préoccupations et de choisir leurs orientations. Comme quoi, la démocratie associative n’est pas forcément ennuyeuse.

En résumé : dates d’ouverture de l’aide alimentaire en juillet et août :

Dépannage J1 J2 J3 J4 J5 A1 A2 A3 A4 A5
A.J.S. Non o o o o o o o o
Armée du salut Oui o o o
Croix Rouge française Oui o o o o o o o o o O
Emmaüs Non o o o o o o o o o O
Le Phare Non o o o o o o o o o O
Secours Populaire français Oui o o o o O
Société St Vincent de Paul Non o o o o O

NB : La seule permanence de colis de dépannage est assurée par la Croix Rouge française le mardi matin ou le jeudi après-midi dans la mesure de ses disponibilités.

L’aide alimentaire en France et en Europe

La fédération française des banques alimentaires

(extraits des informations qu’on pourra trouver sur son site : www.banquealimentaire.org)

Les 79 banques alimentaires françaises sont regroupées au sein d’une fédération. Elles existent pour apporter une réponse nécessaire mais provisoire parce que : toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires (extrait de l’article 25 de la Déclaration universelle des droits de l’homme).

Il s’agit d’associations loi 1901 à but humanitaire. Elles sont non gouvernementales, apolitiques et non confessionnelles.

La fédération qui les regroupe est une association de bienfaisance. Sa charte stipule que les banques alimentaires collectent, gèrent et partagent des denrées alimentaires pour aider l’homme à se restaurer.

L’origine des produits rassemblés par ce réseau, en 2003, a été la suivante :

- industries agroalimentaires : 32,5 %
- Union européenne : 25,5 %
- grande distribution : 21,5 %
- Collectes (auprès des particuliers) : 14,5 %
- Etat : 6 %

Elle fait partie elle-même de la Fédération européenne des banques alimentaires qui regroupe les activités de 160 banques alimentaires dans 12 de l’Europe. Près de 167 000 tonnes de nourriture ont ainsi été distribuées par le canal de 18 000 associations.

Le Programme européen d’aide aux plus démunis - Un avenir incertain

(extrait d’une note de travail interne qui nous a été communiquée par les Restos du cœur)

Ce programme a été institué à partir de 1987. Il prévoit l’ouverture des stocks européens aux associations d’aide aux plus démunis. Ainsi ont été mis à la disposition des associations en 2003 : des céréales, du riz, de la poudre de lait et de la viande bovine. Les produits distribués sont prioritairement des produits stockés (stocks d’intervention) pour stabiliser leur valeur sur les marchés.

Depuis l’origine, 4 associations caritatives françaises en bénéficient selon une clé de répartition inchangée jusqu’à aujourd’hui :
- 42 % pour les banques alimentaires
- 30 % pour le secours populaire français
- 27 % pour les restaurants du cœur
- 1 % pour la croix rouge française

L’élargissement de l’Union Européenne (10 pays supplémentaires) va faire passer le nombre de personnes ne mangeant pas à leur faim de 34 millions dans l’Europe des 15, à 110 millions, dans l’Europe des 25 !

Par ailleurs, la réforme de la Politique Agricole Commune (PAC) ainsi que les efforts entrepris depuis presque 20 ans pour réduire la surproduction et réguler les stocks commencent à porter leurs fruits. De ce fait, les « stocks d’intervention » disparaissent ou se réduisent considérablement.

Plus de demande à prévoir dès 2005, avec moins de moyens pour les satisfaire : c’est face à cette équation que les rumeurs de disparition de ce programme européen sont apparues ces derniers temps.

Mais pas de panique ! Aucune confirmation officielle n’a été donnée par les responsables politiques qui affirment, alertés particulièrement par les associations, qu’ils suivent de près le problème. Affaire à suivre, bien évidemment.

En direct des associations - La banque alimentaire du Nord

La banque alimentaire du Nord est une association qui possède une antenne sur notre agglomération dunkerquoise. Contrairement à d’autres associations départementales qui ont des groupes locaux (Croix Rouge française, Secours populaire ou Société de Saint Vincent de Paul, par exemple), elle n’a pas estimé nécessaire, pour l’instant, de faire partie du Carrefour. Pourtant, elle joue un rôle fondamental dans l’aide alimentaire qu’apportent les associations du Carrefour. Il nous a donc paru important de tenter de la présenter au moment où elle prépare les collectes de l’automne prochain.

« Association de l’ombre au service des autres associations », comme les présentait le Président de la Fédération françaises des banques alimentaires en 2001, la banque alimentaire du Nord ne faillit pas à cette définition. A vrai dire en effet, on en connaît plus sur la fédération que sur l’association elle-même. Comme les autres, elle collecte auprès des industries agroalimentaires, de la grande distribution, de l’Union européenne, de l’Etat et auprès des particuliers pour rassembler les denrées que les associations mettront à la disposition des personnes qui en ont besoin.

Son antenne dunkerquoise, coordonnée par Monsieur André Despierre, est bien connue de tous. Sans elle, les associations seraient bien en peine pour faire face aux demandes des familles qui ne cessent d’augmenter.

Son action se fonde sur la gratuité, le don, le partage, le bénévolat et le mécénat.

Peut-être réussirons-nous, dans un prochain journal, à vous dire : qui sont ses membres (individus, organisations ou autres), quand a lieu sa prochaine assemblée générale, quelles conventions la lient à ses usagers (aucune association interrogée n’a été en mesure de nous procurer celle-ci). L’antenne dunkerquoise de la banque alimentaire du nord prépare la collecte de l’automne

Notre collecte de fin novembre représente depuis plusieurs années 25 % de notre distribution. En face de ressources incertaines (cf article sur le programme européen), nous avons une certitude : les besoins augmentent :
- les colis de dépannage sont en constant accroissement : + 30 % en un an,
- nous savons aussi que des besoins ne sont pas satisfaits : Bourbourg, Gravelines, Bergues, Hondschoote, etc.

Le produit de cette collecte est en TOTALITE destiné aux plus démunis du dunkerquois. Son succès dépend de la générosité de tous, mais aussi de notre capacité à la rendre plus efficace. Pour cela, il nous faut :
- des bonnes volontés : la chasse aux bénévoles pour la collecte est ouverte !
- disposer nos forces disponibles là où la collecte risque d’être la plus « profitable ».

Nous sommes en effet loin de collecter partout, sur les 2 jours (voire 2 jours et demi possibles). Nous avons donc des possibilités d’amélioration.

Dès le mercredi 8 septembre à 18 heures, nous nous réunirons pour étudier les propositions et revoir le plan de bataille pour la future collecte. Nous savons que nous pouvons compter sur la compréhension et la générosité de la population. Nous savons aussi que nous devons sortir de notre routine et ensemble et solidairement nous remettre en cause.

André Despierre
Responsable de l’antenne locale de la banque alimentaire du nord

Ce journal est destiné à tous les membres bénévoles et professionnels des associations du Carrefour ainsi qu’à nos partenaires. Mais nous n’avons pas le budget pour imprimer, chaque mois, les 1500 exemplaires qui seraient nécessaires.

Diffusez le, photocopiez-le, distribuez-le autour de vous

Accueil et information pendant l’été

- La CAO : Coordination Accueil Orientation sera fermée du 9 au 13 août inclus. Les mardi 6 juillet, lundi 2 août et mercredi 4 août après-midi et le mardi 17 août matin , les bureaux de la CAO seront fermés à l’accueil

- Le FLIU : Foyer Logement Intercommunal d’Urgence sera fermé du 2 juillet à 9h au 30 août à 17h

- L’accueil de jour de l’Armée du Salut rue de la Verrerie : ouvert du mardi au samedi de 8 h 30 à 14 h en juillet et août, fermé le 14 juillet.

- L’Estaminet des Restos du cœur sera fermé du 31 juillet au lundi 30 août

- La boutique de l’insertion de l’AAE sera fermée du 16 au 30 août

- Le centre Médiane de l’association Michel sera fermé du 2 au 23 août

- Le centre Esquisse de l’association Michel reste ouvert pendant l’été

Invitation au débat (suite) Le carrefour recherche élus pour échanger

Nous avons lancé, dans notre dernière parution, l’idée d’une séance de travail qui serait entièrement consacrée à discuter avec nos élus des différentes institutions démocratiques. Les thèmes proposés étaient celui de la reconnaissance de l’utilité publique de notre travail associatif et celui de la continuité de l’aide que devraient nous apporter les différentes institutions.

A l’appui de cette proposition, nous avons fait parvenir à chacun des maires de notre agglomération un courrier accompagné du journal. Les réponses commencent à nous parvenir. Elles sont, sauf exception, plutôt positives. Nous vous en livrerons quelques extraits dans notre prochain numéro.

Internet au service des personnes sans domicile fixe

C’est l’expérience lancée par Emmaüs à Paris et que présente un article de Télérama (n° 2819 du 21 janvier 2004). A quoi peut servir un domicile virtuel pour des personnes qui n’ont malheureusement plus de domicile réel ?

Le succès emporté par ce nouvel @gora semble répondre de lui-même. On leur propose, par exemple, « de numériser documents administratifs, photos, qu’ils risquent toujours d’égarer ou de se faire voler, et qu’ils peuvent ainsi stocker sur un site perso ». Pour d’autres, c’est l’ouverture à d’autres dialogues ou une possibilité d’échanger des nouvelles à leur façon. « L’informatique est un exercice intellectuel très valorisant pour eux, a indiqué à Pierrick Alain, journaliste, Ricardo Parilla, responsable de la salle des machines, elle permet à ces SDF de retrouver une logique, des réflexes de rapidité… que leur fait perdre leur existence chaotique ». Ils sont fous ces parisiens !

Le Carrefour des solidarités, c’est :

Plus de 800 bénévoles, plus de 500 professionnels et plusieurs milliers de citoyens pauvres.

L’A.A.E. (Association d’Action Educative), l’A.F.A.D. (Association française d’aide à domicile), l’A.J.S. le bon emploi de la solidarité, l’Armée du Salut, A.T.D. (Aide à toute détresse) Quart Monde, A.C.L. (Association Cité Liberté) Proxi Pol, Emmaüs, La Croix Rouge, le P.A.C.T. (Protection, amélioration, conservation, transformation de l’habitat), Le Phare, le Secours Populaire, les Restaurants du Cœur, Association Louise Michel, le Secours Catholique, la Société Saint Vincent de Paul.

Comité de rédaction : Christine Ammeloot, Jocelyne Bot, Thérèse Caulier, Isabelle Damiani, Jean-Marie Gueuret, Françoise Lavoisier, Pierre Morel, Pierre Mulliez 6-8 rue du Ponceau, 59140 Dunkerque - tél 03 28 63 70 40 - fax 03 28 63 70 60 - e-mail : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com