Le journal n°35 - Février 2004
PDF - 163.1 ko
télécharger le journal N°35

Sommaire

- Etre citoyen c’est participer aux élections
- Savez-vous que ?
- Annonces
- Visite au Secours populaire français
- Dossier
- Une nouvelle présentation

Agenda du Carrefour
- Mercredi 11 février
Commission aide alimentaire de 10 h à 12 h, au Carrefour : bilan 2003, perspectives et orientations pour 2004
Groupe Echanges et partages n° 2 de 14 h à 17 h au Carrefour

- Jeudi 12 février
Groupe Echanges et partages n° 1 de 9 h à 12 h au Carrefour

- Jeudi 19 février
« In this world »
film de Michael Winterbottom - 2002 – 1h28 - vostf
Le voyage de deux migrants du Pakistan à Calais à 20 h au studio 43, MJC Terre Neuve rue Louis Lemaire à Dunkerque
La projection sera suivie d’un débat organisé par le collectif migrants.
Entrée : 4 € 30


Etre citoyen c’est participer aux élections

Le Carrefour des solidarités a dans ses missions de participer au développement de la citoyenneté. C’est ainsi qu’il se fait l’écho, auprès des pouvoirs publics, des problèmes que vivent les personnes pour lesquelles les associations travaillent. Parfois, il interpelle vivement les élus. C’est ainsi, de même, qu’il accompagne les personnes et les familles les plus démunies pour qu’elles fassent entendre leur voix.

Comme les élections sont l’un des moments privilégiés de l’expression des citoyens, il se devait de parler de celles qui auront lieu le mois prochain, les 21 et 28 mars. Vous trouverez dans les colonnes qui suivent des informations qui pourront vous aider à exercer vos droits et vos devoirs. Une seule certitude pour nous : le travail de solidarité que nous faisons passe aussi par les choix politiques de chacun d’entre nous. L’abstention est un non choix. C’est le contraire de la solidarité.

Le Carrefour

Savez-vous que ?

C’est grâce aux subventions du Conseil Régional (48 %), du Conseil Général (7 %) et du Conseil de la Communauté Urbaine de Dunkerque (25 %) que le Carrefour peut développer ses actions.

Les assistantes sociales de secteur font partie des services publics dont le Conseil Général a la responsabilité.

L’union départementale des C.C.A.S. a signé une convention avec E.D.F. Nous l’avons découvert par la presse. Nous sommes en train de l’étudier. Nous vous en dirons plus la prochaine fois.

Les transports scolaires sont une responsabilité du Conseil Général, les Trains Express Régionaux sont de la responsabilité du Conseil Régional et les transports urbains sont de la responsabilité de la Communauté Urbaine de Dunkerque.

Le Conseil Général du Nord consacre plus de 60 % de son budget aux problèmes sociaux. En direct des associations


Annonces

- 14 et 15 février
17e journée du livre contre la misère à l’Hôtel de ville de Lille
Le 14, bus gratuit en mairie de Saint Pol sur mer, organisé par ATD Quart Monde
Départ 13 h 30, retour 18 h

Exposition-vente de 300 ouvrages des débats, rencontres d’auteurs, animations enfant et expositions pour porter à la connaissance de tous la parole, l’histoire, les aspirations, le combat, les souffrances, la pensée des plus pauvres et susciter la solidarité et l’action, le respect et le partenariat.

- 21 février
Grande Vente de don’actions en Gare de Dunkerque
organisé par le Secours Populaire

- 22 février
Grande fête à l’occasion de l’Aïd el Kébir
à partir de 15 h - Salle de la Concorde à Petite Synthe

Cette fête, organisée par l’A.J.S., est réservée aux femmes de toutes les cultures et de toutes les origines. Le droit d’entrée : un plat de gâteau.

En mars, Emmaüs Familles organise deux réunions d’information sur le vote et les compétences du Conseil Régional et du Conseil Général. Pour toute information complémentaire, téléphoner à Edith Guilbert, 03 28 21 24 88


Visite au Secours populaire français

Nous poussons la porte du 501 boulevard Diderot à Rosendaël. Nous entrons dans les locaux du Secours populaire français. Surprise. Difficile d’avancer au milieu de ce qui apparaît de prime abord comme une véritable caverne d’Ali Baba. Au milieu de la grande salle, des étals, des caisses de vêtements hétéroclites, pulls, chaussettes, sous vêtements. Tout autour, des porte manteaux avec robes, manteaux, parkas, chemisiers… Dans les allées étroites, des personnes choisissent, des bénévoles rangent en pliant des sacs de vêtements que des particuliers ont apportés. Peut-être à cause de cela, l’accueil est chaleureux, convivial, bon enfant. Dans un coin, un groupe de femmes attend que le café soit prêt tout en devisant. Ailleurs quelqu’un fouille, essaye et trouve enfin le vêtement désiré. Eliane ou Brigitte sont là pour accueillir, parler et dire ce que l’on doit. Et puis, c’est la file de gens qui viennent chercher pains, yaourts, lait, servis avec force sourire et bons mots. Un papa du quartier arrive avec sa fille et ses deux enfants en bas âge. Désemparée, la jeune femme explique sa situation. Elle ne sait plus à qui s’adresser et cherche un conseil, sans doute aussi un peu de chaleur. Le bénévole de l’association présent la reçoit. Il lui dit qu’il va les aider, leur donner de la nourriture pour les enfants. Surtout il lui conseille de se rapprocher des services sociaux dont il lui donne l’adresse. Manifestement réconfortée, la jeune femme repart avec l’envie de faire ce qu’elle savait sans doute devoir faire, sans pour autant l’oser. L’après-midi est vite passée. Entre temps, mais avait-on besoin que quelqu’un le dise, Eliane nous a précisé que la devise du Secours populaire français était : « tout ce qui est humain est nôtre. » Et puis plein d’autres choses sur le mouvement national, l’organisation des vacances l’été, l’aide apportée lorsqu’il y a eu un incendie ou lorsque l’huissier est passé. Allez lui rendre visite, elle vous en racontera encore plein.

L’appel de l’Abbé Pierre a 50 ans

Emmaüs fête les 50 ans du premier appel de l’Abbé Pierre, ces jours-ci. Sa personnalité et son action ont beaucoup fait pour que le travail que chaque association entreprend encore aujourd’hui soit reconnu d’utilité publique. Malheureusement, comme le disent la plupart des associations aujourd’hui, on dirait qu’on est revenu 40 ans en arrière. La situation des gens pauvres n’est pas plus enviable aujourd’hui qu’hier et elle se développe dangereusement. Ce serait bien qu’Emmaüs parle de son action dans notre prochaine parution.

10 % de demandeurs d’aide alimentaire en plus

Tel est le constat des Restos du Cœur au niveau national rapporté par « Le Monde » du dimanche 8 février et confirmé d’après lui par les autres réseaux de solidarité. Sur le dunkerquois, les associations font globalement la même observation sans pour autant pouvoir donner de chiffres plus précis. C’est dans ce contexte que la commission du Carrefour sur l’aide alimentaire se réunit dans quelques jours pour construire son programme de travail de l’année.


Dossier

Conseil Général, Conseil Régional : à quoi ça sert ?

Chacune de ces deux assemblées a des responsabilités. C’est ce qui s’appelle leurs compétences.
Ces responsabilités touchent directement chacun des citoyens.

Conseil Général Conseil Régional
Action sociale, santé prise en charge des prestations d’aide sociale
aide sociale à l’enfance
protection sanitaire famille et enfance
lutte contre les fléaux sociaux.
RMI, Insertion, etc.
Pas de responsabilité obligatoire. Mais il peut accorder une aide financière aux établissements hospitaliers, à ceux qui accueillent des personnes âgées ou han-dicapées. Il peut aussi développer un observatoire de la santé.
Education et formation construction, rénovation, entretien et équipement des collèges construction, rénovation, entretien et équipement des lycées et établissements d’enseignement secondaire
formation professionnelle et apprentissage
Plan(*), économie, aménagement du territoire programme d’aide à l’équipement rural concours au plan(*) de la nation
plan(*) de la région
Environnement, culture, recherche zone de protection du patrimoine
bibliothèques centrales de prêt
conservation des archives départementales
zone de protection du patrimoine
conservation des archives régionales. En plus : les établissements secondaires de la musique, de la danse, de l’art dramatique et des arts plastiques
centres régionaux de création audiovisuelle, etc.
mise en valeur des espaces naturels (Parc naturel régional)
aides financières, pôles de recherche, centres d’innovation, bourses.
Urbanisme, logement définition des priorités en matière d’habitat
programme de logement social prioritaire
En complément des autres partenaires publics

(*) Plan = document réunissant les prévisions et orientations pour l’avenir d’un territoire.

Une nouvelle présentation

Le journal du Carrefour des solidarités change de présentation. Mais l’esprit reste le même : permettre de mieux se connaître et apprendre des expériences des autres. Nous espérons simplement que cette présentation sera plus agréable pour vous et plus facile à lire.

N’hésitez pas à nous faire part de vos réactions. Notre rêve, ce serait que vous ayez envie d’y raconter ce que vous vivez ou de dire vos désaccords ou vos approbations. Mais comme nous savons qu’il n’est pas facile d’écrire, nous pensons aller vous rencontrer que vous le disiez de vive voix.

Le comité de rédaction

Qui élit-on ?

Attention ! Les élections du Conseil Général et du Conseil Régional sont différentes. On élit un Conseiller Général par canton. Au premier tour le candidat élu doit recueillir plus de 50 % des suffrages exprimés. Au second tour, il lui suffit d’avoir le plus de voix.

On élit une liste de Conseillers régionaux. Au premier tour, la liste qui l’emporte doit recueillir plus de 50 % des suffrages exprimés. Au second tour, la liste qui arrive en tête a un nombre d’élus proportionnel aux voix qu’elle recueille + 25 %, lui assurant la majorité au sein du futur conseil

Conseil général Conseil Régional
Pour qui vote-t-on ? Pour un conseiller général de son canton Pour une liste de candidats
canton conseillers régionaux
Est élu(e) au premier tour Celui ou celle qui recueille plus de 50 % des suffrages exprimés. La liste qui recueille 50 % des suffrages exprimés. Les autres listes ont un nombre d’élus proportionnellement au nombre de voix qu’elles recueillent.
Si un(e) candidat(e) ou une liste n’atteignent pas les 50 % au premier tour, il y a un deuxième tour.
Entre les deux tours Ne peuvent se maintenir que les candidat(e)s qui ont recueilli plus de 5% des suffrages exprimés. Ne peuvent se maintenir que les listes qui ont recueilli plus de 10 % des suffrages exprimés.
Plusieurs listes peuvent alors fusionner (n’en composer plus qu’une seule), mais il faut que chacune d’elle ait recueilli plus de 5 % des suffrages exprimés
Est élu(e) au deuxième tour Celui ou celle qui recueille la majorité des suffrages, même s’ils n’atteignent pas 50 %. La liste arrivée en tête a automatiquement 25 % des sièges plus ceux proportionnellement aux nombres de voix qu’elle a recueilli. Les autres se répartissent proportionnellement les sièges restant.
S’abstenir ou ne pas voter, c’est ne pas utiliser son droit de citoyen, Mais c’est aussi Donner une part de sa voix à chacun des candidat(e)s Donner 25 % de sa voix à la future liste majoritaire.

Le Carrefour des solidarités, c’est :

Plus de 800 bénévoles, plus de 500 professionnels et plusieurs milliers de citoyens pauvres.

L’A.A.E. (Association d’Action Educative), l’A.F.A.D. (Association française d’aide à domicile), l’A.J.S. le bon emploi de la solidarité, l’Armée du Salut, A.T.D. (Aide à toute détresse) Quart Monde, A.C.L. (Association Cité Liberté) Proxi Pol, Emmaüs, La Croix Rouge, le P.A.C.T. (Protection, amélioration, conservation, transformation de l’habitat), Le Phare, le Secours Populaire, les Restaurants du Cœur, Association Louise Michel, le Secours Catholique, la Société Saint Vincent de Paul.

Comité de rédaction : Christine Ammeloot, Thérèse Caulier, Isabelle Damiani, Julie Delannoye, Jean-Marie Gueuret, Pierre Mulliez 6-8 rue du Ponceau, 59140 Dunkerque - tél 03 28 63 70 40 - fax 03 28 63 70 60 - e-mail : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com