Le groupe Pascal

Comment mieux découvrir une association qu’en participant à son assemblée générale ? En l’invitant à venir se présenter lors de l’un des ateliers organisé par le Carrefour. L’association Groupe Pascal a adhéré récemment au Carrefour des solidarités. Elle tenait son assemblée générale annuelle il y a peu et elle a participé au dernier atelier Santé. En voici quelques échos.

L’Assemblée générale a commencé par un « Quiz ». Vous savez, cette drôle de façon qu’on a maintenant d’appeler un jeu de questions-réponses. A travers ce jeu sont apparues progressivement les différentes facettes de l’activité de l’association : accueillir, accompagner, informer, documenter. Toutes ces activités, dans lesquelles bien des membres du Carrefour des solidarités pourraient se reconnaître, visent en fait principalement les personnes qui consomment des produits « psycho-actifs » : alcool, tabac, cannabis, d’autres produits comme l’héroïne ou l’ectasy, les produits de dopage. Elles visent enfin à réduire les risques supplémentaires que la consommation de ces produits peut entraîner, qu’ils soient liés à la pratique sexuelle, à l’Hépatite C, au SIDA, etc.

La consommation de tels produits, licites ou illicites, dont, très vite, on ne peut plus se passer, est le plus souvent liée à d’autres problèmes plus intimes ou en relation avec son propre environnement. C’est pourquoi la qualité de l’accueil est primordiale. « Accueillir, c’est créer les conditions d’une atmosphère conviviale pour favoriser une rencontre humaine singulière, » précise l’association dans son rapport. « C’est proposer un premier contact chaleureux, véritablement ouvert à la venue de la personne, et savoir lui consacrer suffisamment de temps. » « C’est pourquoi le groupe Pascal s’efforce d’apporter une écoute aux usagers, aux familles et à l’entourage afin qu’ils puissent aborder leurs soucis au quotidien, liés à la prise de produits psycho-actifs par eux ou par leur(s) proche(s), garantir l’anonymat, la confidentialité par un espace adapté et la gratuité, garantir un horaire adapté et un accès géographique facile. »

A partir de Gravelines, le Groupe Pascal rayonne ainsi sur l’ensemble de l’Ouest de notre agglomération et dans le monde rural.

L’enjeu, pour cette année, a été rappelé par Bernard Legrand, président, au cours de son intervention : devenir Centre de soins, d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie (CSAPA). Dans la logique de ce que fait l’association, il s’agit d’une extension de ses activités vers l’accueil des personnes en difficulté en vue d’une évaluation médicale et psychologique et en vue de premiers soins. Cette reconnaissance, si elle était obtenue, permettrait d’obtenir des financements complémentaires à la hauteur de ces nouvelles activités.

C’est cette reconnaissance que vient d’obtenir l’association Michel (cf notre journal du mois dernier). Les autorités préfectorales reconnaîtront-elles l’utilité et la complémentarité de deux structures ayant la même vocation sur le territoire étendu de notre agglomération et de son pays rural ? Cette complémentarité est déjà effective dans les domaines de l’accueil, de l’accompagnement et de la prévention. C’est en tout cas ce que pensent bien plaider les élus, parlementaires et locaux, qui sont engagés auprès de l’association Groupe Pascal.

Extrait du journal du Carrefour des solidarités, de mai 2009.

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com