Accueil du site  menu Bénévoles et salariés  menu Coordonner ses actions  menu L’accueil des migrants de passage  menu Les faits  menu Le camp de réfugié de Téteghem vient d’être détruit ! Témoignage.

 
Le camp de réfugié de Téteghem vient d’être détruit ! Témoignage.

Mercredi 10 juin 2009

Chère T...

Bonjour. Encore la désolation à Téteghem ! Tout a été embarqué : plus de tentes, plus de nourriture.

C’est une honte. Les gars ont été maltraités par la maréchaussée. Mais de quoi les accuse t on ? Les gars sont en piteux état moral et dépités. " On n’est pas des voyous », nous ont-ils dit. « On n’est pas des criminels. On veut juste vivre. S’il vous plait. Dites le autour de vous. Dites le. »

Je suis furieuse et honteuse. On ne pourra pas dire "je ne savais pas". Nous le savons.

Je retourne leur porter la popote.

Il y a une petite vietnamienne qui pleurait, qui voulait de l’eau, qui avait son petit baluchon au bout de son bras. Je n’ai même pas le droit de l’aider si ce n’est que de la laisser dehors !

La police est venue cette nuit à 3 heures et a tout pris. Toutes les couvertures sont mouillées ; ils sont trempés. Ils ont encore le courage de nous sourire un peu.

Je suis découragée. Mais demain, de toutes façons, je recommence.

Amicalement

M...

Le 10 juin, matin

Bonsoir à Tous,

Vers 16h, il y avait un peu de monde, et beaucoup de pluie...j’avais prévenu D., qui allait prévenir H. du Mrap, afin d’obtenir des bâches...

H. est effectivement venu avec des bâches, du pain du lait, et des chaussures...

J.P. et M.-jo, sont allés du côté des afgans. Avec L., F. et moi, nous sommes allés chez les vietnamiens, avec deux grandes bâches, et du fil de fer ce qui nous a permis de reconstruire deux tentes. Il faut dire qu’avec peu de matériel, ils arrivent à faire des choses assez remarquables. Nous sommes allés ensuite chercher des vieux tapis à l’église de Téteghem, pour mettre sur "le plancher de palettes". La chambre à coucher était OK... et leur sourire était revenu.

On est allé ensuite chez les kurdes, pour monter une tente avec une bâche. Déception : deux seulement sont venus nous donner un coup de main. Les autres nous regardaient faire et 3 poubelles étaient archi pleines, un tas d’ordures à côté. Je leur ai demandé de vider les poubelles dans les containers, et en partant j’ai emmené une poubelle pleine pour la vider. Nous sommes allés ensuite chez les afgans, et eux avaient monter une tente que L. leur a donné, et une deuxième tente attendait : " to-morrow ! " autrement dit, ils n’étaient pas pressés de la monter. Ils réclamaient des bougies, et de l’eau. Lorsque nous sommes arrivés à la grille, pour la fermer, quelle ne fût pas notre surprise de voir un kurde ramener une poubelle.

Merci à D., H., L., M.-jo, J.P., F., Fr. et A d’être passés, pour leur montrer qu’on était avec eux. Je joins une photo, du camp des vietnamiens après le passage de la PAF.

J.-l.

Téteghem juin 2009

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com