Accueil du site  menu Le Carrefour des Solidarités  menu Les membres  menu Visites  menu Le P.A.C.T. : Loger solidaire

 
Le P.A.C.T. : Loger solidaire

Une maison bourgeoise, rue du Sud. Dans l’escalier, avec moquette, des niches pour accueillir des statues. Preuve que nous sommes à Dunkerque, l’une des niches est habitée par un tambour major, digne du carnaval. Nous apprendrons qu’il a été réalisé par l’un des usagers de la maison. Marie Agnès Capron, directrice générale du P.A.C.T. nous reçoit avec gentillesse.

Par où commencer ? A chaque fois que nous abordons l’une des nombreuses activités du P.A.C.T. nous sentons bien que chacune pourrait faire l’objet d’une présentation à elle toute seule : le service logement avec son patrimoine de plus de 600 logements, le service technique de maîtrise d’œuvre, le Centre d’hébergement et de réinsertion sociale Thérèse Caulier - nous sentons planer le sourire et la hargne de Thérèse -, le centre maternelle les moussaillons, les services d’accueil d’urgence dont le Foyer logement inter-communal d’urgence (F.L.I.U.), le service d’accompagnement social, l’atelier mobilier 5R. Cela veut dire en fait que nous sommes en présence de l’une des quatre ou cinq entreprises sociales qui font partie du Carrefour. Nous en connaissons mieux les services, avec lesquels chacun a plus concrètement à faire, que le cœur associatif.

« Le fil rouge dans tout cela, nous dit Marie Agnès Capron, c’est le toit pour les personnes qui en manquent ou qui sont mal logées. » Le P.A.C.T., Protection et action contre les taudis, c’est un réseau qui couvre toute la France. Rien que pour le Nord-Pas de Calais, il y en a 13. Partant de la lutte contre les taudis, comme d’autres, ils ont cheminé avec les gens pour lesquels ils travaillaient. C’est ce qui explique la diversité des services qu’ils proposent aujourd’hui, du logement proprement dit à l’accompagnement social des personnes en passant par la réponse aux situations d’urgence.

Au fur et à mesure de notre conversation, nous abordons des sujets plus immédiats, sans avoir beaucoup le temps de les approfondir : la misère cachée du secteur rural, la crise actuelle du logement qui bloque nombre de familles, la lutte contre les squats et les marchands de sommeil, etc. C’est Marie Agnès Capron qui nous relance sur la question du militantisme dans une association devenue « entreprise sociale ». Le temps n’est plus où des jeunes volontaires étaient mobilisés pour aller nettoyer et repeindre des logements. Aujourd’hui, les bénévoles n’ont plus ni balais ni pinceaux, ils se retrouvent administrateurs. Alors la volonté de l’équipe dirigeante est de développer les échanges entre les équipes de terrain, salariées, et les administrateurs. C’est un début.

En nous disant au revoir, Marie Agnès Capron nous a indiqué que l’adhésion du P.A.C.T. au Carrefour, c’était l’envie d’avoir du poil à gratter. Autant vous le dire, ça nous a plutôt rassuré.

Pour en savoir plus

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com