La communication des membres du Carrefour sur internet

Sans parfois qu’ils s’en rendent compte, les membres du Carrefour des solidarités communiquent en permanence sur Internet par l’intermédiaire du site de ce dernier. Et, le plus souvent, ça marche. Faisons-en cependant rapidement l’évaluation.

160 connexions par jour

C’est en moyenne le nombre de personnes qui se connectent chaque jour au site du Carrefour des solidarités. Evidemment, ce chiffre n’a rien à voir avec le nombre de connexions des grands médias nationaux et locaux. Mais, même si on enlève les erreurs dues au voisinage des magasins carrefour, il s’agit là d’un score plus qu’honorable pour un site entièrement dédié aux questions de solidarité locale.

Qui est qui et qui fait quoi ?

La principale demande de ceux qui se connectent est celle des informations sur les associations membres du Carrefour des solidarités. Chaque association fait l’objet en moyenne d’une interrogation chaque jour. 12 associations font l’objet d’au moins 4 interrogations par jour et ce chiffre peut aller jusqu’à 11 interrogations par jour pour l’une d’entre elles. Et n’imaginez pas que ces demandes d’information ne concernent que les grosses structures associatives qui rayonnent sur l’agglomération dunkerquoise et au-delà. Parmi les associations qui font l’objet du plus grand nombre de connexions, trois d’entre elles au moins ont un rayonnement entièrement local et ne font pas partie d’un réseau national.

Qui demande de l’information ?

Nous n’avons aucune indication précise sur les personnes qui se connectent sur notre site à la recherche d’information, en particulier sur nos membres. Mais à travers les messages que nous recevons, en particulier les demandes d’information plus précises ou les témoignages reçus, nous pouvons en déduire quelques éléments.

Contrairement à l’a priori répandu, certaines des personnes qui utilisent le site sont elles-mêmes en difficulté et y recherchent des solutions à leur situation. L’article consacré aux aides de la C.A.F. pour les vacances est parmi ceux qui sont les plus interrogés. Dans bon nombre de messages auxquels nous nous efforçons de répondre, des personnes exposent leur situation et nous demandent des pistes de solution. La rédaction de ces réponses est d’ailleurs devenu une activité importante de notre équipe de salariées leur permettant ainsi d’orienter ces personnes vers les associations susceptibles d’apporter une réponse pertinente.

Nous savions que notre réseau était unique en France. Nous le constatons à nouveau à travers le site. Nous recevons en effet un certain nombre de messages de personnes en difficulté provenant de toutes les régions. Cela reste bien évidemment minoritaire et nous nous efforçons alors d’orienter ces personnes sur des associations locales.

Les minis sites

Depuis 2008, une dizaine d’associations disposent sur le site du Carrefour des solidarités d’un mini site. Cet espace est entièrement géré par leurs propres soins et, sauf exception rare, l’administrateur du site d’ensemble n’intervient jamais sur leur contenu. Force est de constater toutefois qu’ils font l’objet de beaucoup moins de connexions que l’information générale contenue sur la fiche de chacun des membres. L’expérience devrait-elle amener à la conclusion qu’ils ne servent pas à grand-chose ?

Les exigences de la communication sur le web

Le web n’est pas d’abord une bibliothèque qu’on peut interroger au moment où on pense en avoir besoin. Il ne fonctionne avec quelque succès que s’il s’agit d’une source d’informations vivantes. La première exigence de son bon fonctionnement est donc qu’il soit régulièrement actualisé. Si le site du Carrefour des solidarités fonctionne à peu près comme en témoignent le nombre de connexions quotidiennes, c’est qu’il est constamment actualisé. Son administrateur y travaille chaque jour.

Les informations qui concernent plus particulièrement chacune des associations n’ont certes pas besoin d’une actualisation quotidienne. Mais un rendez-vous mensuel y suffirait largement. Maintenir une actualité associative vieille de deux ans sans même prendre soin de la supprimer dès qu’elle est devenue dépassée ne provoque évidemment pas l’envie chez le lecteur de se connecter à nouveau.

Comme tout moyen de communication, le web n’est intéressant pour son interlocuteur que dans la mesure où son intérêt est provoqué. Si le site du Carrefour suscite de l’intérêt, c’est qu’on y trouve régulièrement un journal, des dossiers, des informations pratiques, des agendas, et qu’une lettre d’information est régulièrement éditée pour susciter l’intérêt de ses lecteurs. Un article du journal consacré à l’expérience de telle ou telle association ou à la rencontre de tel ou tel membre d’une association génère presque automatiquement une recherche d’information sur l’association concernée.

L’un des secrets du web, c’est qu’il ne s’agit pas d’un media d’information à sens unique. Il provoque plus facilement que les autres des échanges possibles. C’est pourquoi le suivi des messages qui sont envoyés par son intermédiaire est extrêmement important. Que penser alors des associations, et surtout des C.C.A.S., qui ne laissent aucune adresse mail par l’intermédiaire de laquelle on puisse les joindre ? Est-ce un hasard s’il s’agit, la plupart du temps, des fiches d’information qui font l’objet du nombre le plus bas de connexions ?

Associations cherchent de nouveaux membres

A l’heure où beaucoup d’associations regrettent de voir vieillir leurs cadres et leurs bénévoles, l’utilisation astucieuse de la communication par l’intermédiaire du web peut leur donner l’occasion de toucher un public plus jeune. A condition toutefois d’en respecter les règles. Mais qu’on ne se trompe pas. Beaucoup de personnes d’un certain âge s’y sont mises, elles aussi.

retour vers le journal d’octobre

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com