Accueil du site  menu Le Carrefour des Solidarités  menu Les membres  menu Visites  menu L’Aide aux Familles à Domicile, l’A.F.A.D., a fêté ses 40 ans

 
L’Aide aux Familles à Domicile, l’A.F.A.D., a fêté ses 40 ans

40 ans de bons et loyaux services, ça se fête. C’est ce que vient de faire l’A.F.A.D. Une bonne occasion de découvrir ou de redécouvrir le travail social dans sa plus grande simplicité.

Héritières de 140 ans de présence quotidienne auprès des familles, les « travailleuses familiales » d’aujourd’hui ressemblent étrangement encore à leurs lointaines ancêtres, tout en marquant clairement leurs différences. Non pas à cause du nom barbareet faussement moderne dont on a bien voulu les affubler : technicien d’intervention sociale et familiale ou l’aide à domicile. Des anciennes « aides aux femmes courageuses » des années 1930, elles ont gardé la proximité et l’intelligence humaine que supposenttoute intervention dans un milieu social très sensible. Elles se sont formées d’abord sur le tas, à partir de leurs expériences, puis de façon plus systématique. Elles sont toutes diplômées aujourd’hui. Elles ont en effet dû s’adapter progressivement à l’évolution des situations dans lesquelles se trouvent aujourd’hui les familles qui font appel à elles : familles monoparentales, familles recomposées, etc.

Plus clairement, aujourd’hui « la finalité de toute intervention d’aide à domicile, qu’elle soit individuelle ou collective est de renforcer l’autonomie des familles. Maintenir l’autonomie de la cellule familiale est ainsi rendu possible par l’intervention d’un personnel qualifié apportant une aide matérielle, éducative et sociale, » rappelle le livret extrêmement bien fait et que tout membre de notre réseau devrait avoir en sa possession.

Mieux encore, leurs interventions ne s’arrêtent pas aux portes de la famille. Elles sont aussi menées « à l’extérieur, en accompagnement de la famille pour favoriser un travail de réseau partenarial large en lien avec les ‘problèmatiques’ familiales repérées. » Bon. Il faut bien que chaque métier invente son jargon. Les travailleurs sociaux dont elles font partie parlent aujourd’hui de « problématiques » pour signifier les problèmes rencontrés par la famille, les causes des souffrances éprouvées par chacun de ses membres voire le caractère dangereux de certaines situations pour la santé physique et mentale des enfants, voire aussi les situations délictuelles (hors la loi). C’est plus rapide et ça permet de ne pas stigmatiser les personnes concernées.

C’est ainsi qu’au cours des différents témoignages qui ont pu être mis en valeur on a pu entendre une responsable de centre social parler du travail en commun mené avec les professionnelles de l’A.F.A.D. en vue de mettre en valeur les ressources de chacun au service des autres.

Impossible de tout raconter de cette fête : la simplicité de l’accueil, la richesse des témoignages, le sérieux de la réflexion, les espoirs de développement, la nécessité de mieux distinguer le travail social de la simple intervention de service à domicile, etc.

Allez découvrir l’A.F.A.D. de plus près au cours du « Voyage au cœur » que nous vous proposons. Ça vaut le détour et ça vous sera certainement utile dans le travail social que vous entreprenez, que vous soyez salariés ou bénévoles.

Retour vers le journal de juin 2011

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com