Accueil du site  menu Le Carrefour des Solidarités  menu Les membres  menu Visites  menu L’AFEJI : Imaginer sa vie

 
L’AFEJI : Imaginer sa vie

Rue de l’Esplanade à Dunkerque. En face du collège, un bâtiment de briques rouges. Un accueil sympha, immédiatement en rentrant. Ça sent encore un peu l’administration, même si cet aspect là est manifestement gommé. Un grand mec, tout souriant, vient nous chercher pour nous emmener vers son bureau à deux pas de là. Dominique Ryngaert, directeur adjoint du département insertion « Flandres », nous accueille avec chaleur, Isabelle et Jean-Marie.

On a à peine le temps de s’asseoir autour de la table que Patrick Morvan, le directeur du département insertion de l’AFEJI nous rejoint pour quelques instants. Pas de temps mort avec lui. On passe tout de suite à des choses essentielles. La montée de la précarité. La nécessité d’écouter les intervenants sociaux locaux pour qu’ils donnent leur ressenti. Celle d’un état des lieux sur l’intervention sociale : on formule des réponses sans en avoir vérifié les fondements. Les modes de travail avec les élus et les administrations qui doivent éviter en grande partie de se faire sur la place publique au risque de n’avoir que des échanges en langue de bois. Surtout, les problèmes quotidiens rencontrés par les gens dans l’accès à leurs droits.

Avec tout ça, Patrick une fois parti, il ne reste plus beaucoup de temps à Dominique pour nous raconter l’AFEJI insertion. Suffisamment quand même pour qu’on comprenne que l’AFEJI est une grosse « entreprise associative pour lutter contre toutes les formes d’exclusion », comme la présentent eux-mêmes son Président, Michel Delebarre, et son directeur général, Daniel Fouillouse, dans leur communication. 1500 salariés répartis sur l’ensemble du département du Nord et dans cinq départements d’intervention.

C’est le département insertion dans sa partie littorale qui est l’interlocuteur direct du Carrefour des solidarités et tout particulièrement son pôle hébergement. Rassemblant une soixantaine de salariés, et trois pôles d’intervention, hébergement, accompagnement des personnes, ateliers chantiers d’insertion, il touche chaque année plus de 2500 personnes dans toutes ses activités.

Pas le temps malheureusement de rentrer dans les détails. Au passage quand même. Connaissez-vous les jardins de Cocagne, à la ferme Lelieur, à Leffrinckoucke, tenus par des personnes en insertion ? Vous pouvez bénéficier chaque semaine d’un panier de légumes bio pour 6 €. Et les services d’aide à la mobilité ? On peut y louer, pour sa recherche d’emploi, un cyclomoteur pour la semaine, moyennant 11 €. Cyclomoteurs, scooters voire voitures d’occasion sont entretenus par des personnes en insertion.

Juste l’essentiel pourtant. La volonté de l’AFEJI, c’est que les personnes deviennent acteurs de leurs choix, les formulent et les mettent en œuvre. « Au fond, nous dira Dominique, le maître mot pour nous, c’est permettre l’imagination. Le jour où la personne pour laquelle et avec laquelle nous travaillons, retrouve la capacité d’imaginer un avenir, son avenir, nous avons gagné. » Faudra qu’on y retourne pour voir ça de plus près.

On a quand même eu le temps d’évoquer les thèmes de nos travaux communs : expression des usagers, communication entre les intervenants bénévoles et professionnels, forums du site, formations, ateliers...

Isabelle et Jean-Marie

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com