Accueil du site  menu Le Carrefour des Solidarités  menu Les membres  menu Visites  menu L’A.S.F.I. ou le torrent de la solidarité

 
L’A.S.F.I. ou le torrent de la solidarité

Fatima, femme du sud, d’apparence simple et discrète, dans la quarantaine. Latifa, jeune femme aux ancêtres marocains, à la beauté évidente. Ne passez pas votre chemin. Bien vite, vous découvrirez, après nous, la vitalité, l’ardente patience, l’intelligence et l’énergie de ces deux femmes. Fatima est une ancienne chercheuse dans la chimie en Allemagne. Arrivée à Grande Synthe il y a neuf ans, au gré d’un changement de poste de son enseignant de mari, elle y a construit, avec ses copines, un T.G.V. associatif dont bon nombre de responsables rêveraient. C’est elle la présidente de l’A.S.F.I. Latifa est née à Saint Pol sur mer. Depuis sa tendre enfance, elle semble n’avoir jamais cessé de pratiquer telle association, tel centre social, telle activité… Elle commence sa vie d’infirmière et elle est aujourd’hui trésorière de l’association.

Très vite, dès que la conversation s’enclenche, nous sommes débordés et avons du mal à suivre. Des projets, en veux-tu, en voilà. De l’atelier cuisine du début à l’atelier meubles en carton d’aujourd’hui. Des premiers cours d’alphabétisation à l’apprentissage de langues. L’anglais, l’allemand, l’espagnol, l’arabe, l’italien et le français. Excusez du peu. D’un buffet organisé et qui rassemblait des recettes venant de 12 nations différentes, à l’atelier calligraphie. Nous ne pouvons pas tout vous raconter. De la collaboration avec 3 associations lilloises qui tricotent à la distribution de trousseaux à des jeunes femmes qui viennent d’avoir leur bébé et n’ont pas grand-chose à leur mettre. De la collecte de fonds pour acheter des couches et du lait pour les bébés à la récupération de fauteuils roulants pour des handicapés du Maghreb à la collecte de produits alimentaires pour permettre à certains « de ne pas s’endormir sans avoir mangé quelque chose » ou encore de la collecte de livres pour les bibliothèques de trois collèges marocains. Où vont-elles s’arrêter ?

Jamais. Et c’est comme ça depuis le début. « Quand on a commencé », nous raconte Fatima, « on était trois femmes d’origine marocaineOn n’était pas encore en association. Mais on était ouvert. On ne refusait personne. Pas de salles ? On se réunissait chez soi, dans nos salons. Maintenant, c’est formidable avec l’Atrium, ce nouvel équipement créé par la municipalité de Grande Synthe. » Elles nous emmèneront voir leurs trésors à la fin.

« Des projets, on en a plein », nous affirme Latifa. « D’ailleurs, on a parfois du mal à suivre Fatima. On commence quelque chose sans qu’on comprenne très bien où on va pouvoir aller. Elle, elle a deviné déjà ce que cela pourrait devenir. En fait, elle est toujours dix coups en avance. » « Ce qui nous importe, confirme Fatima, c’est ce que nous faisons ensemble et l’aide que nous pouvons apporter. Lorsqu’on a senti que c’était devenu utile, nous nous sommes mis en association. On fait régulièrement notre assemblée générale. Mais il y a trop de choses à faire sur le terrain. Nous avons adhéré au Carrefour des solidarités parce que nous avons besoin de travailler avec d’autres associations. Et aussi parce que c’est pour nous une sorte de label. Il y aurait plein de choses à faire ensemble. Nous tentons d’approcher les autres associations. Parfois, ça réussit et c’est formidable. Parfois on ne nous reçoit même pas. Ceux qui ne veulent pas nous suivre, on les salue et on continue. La solidarité, c’est comme un torrent qui dévale de la montagne. On a beau parfois lui opposer un mur. Il continue son chemin. Il contourne l’obstacle jusqu’à ce qu’il ait trouvé la solution pour passer. »

Et elles ont à peine le temps de nous parler du coup qu’elles ont monté avec le L.E.P. automobile pour mener en camion tout ce qu’elles avaient ramassé : livres, vêtements, etc. Voire du travail qu’elles mènent sur la santé. « la santé passe par la bouche… », nous ont-elles dit en cœur. Allez les voir. Vous trouverez certainement à faire des choses ensemble pour venir en aide aux autres.

Isabelle et Jean-Marie

Pour en savoir plus sur l’A.S.F.I.

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com