Accueil du site  menu Le Carrefour des Solidarités  menu Notre histoire  menu Il était une fois le Carrefour des solidarités  menu Il était une fois le Carrefour des solidarités - 2° épisode

 
Il était une fois le Carrefour des solidarités - 2° épisode
Ou quelques éléments de l’histoire de dix ans d’aventures collectives et interassociatives au service des personnes pauvres de l’agglomération dunkerquoise.

Ce 21 novembre 1995 se retrouvent autour de la table plus d’une vingtaine de personnes. Nous sommes dans les locaux de l’A.A.E. Il ne fait pas chaud dehors. Mais le ciel est dégagé. C’est Bernard Guilbert qui préside. Il est alors Président d’Emmaüs. Il est l’animateur avec Pierre Lestavel et Jean-Claude Bernier depuis près de dix ans du collectif Littoral solidarité dont nous avons parlé la semaine dernière. Il y a là tous les principaux responsables des associations qui ont participé à l’aventure. Seul, Marcel Viane de l’ASSFAM, association qui travaille au service des migrants, s’est excusé. En dehors de ces responsables associatifs, il y a aussi Marie Nassel et Violette Guillou qui animent ou ont animé le Carrefour médico-social (CARMESO, voir le numéro 69). Il y a enfin Jean-Marie Gueuret, chef de projet du contrat d’agglomération qui a apporté son soutien technique au projet et les clefs possibles de financement.

Deux heures durant, le groupe va opérer les dernières mises au point des documents constitutifs de la future association du Carrefour des solidarités. En fait, ll ne s’agit pas d’abord d’une réunion technique. Bernard Guilbert rappelle en effet au moment d’introduire la séance que c’est le moment d’enregistrer la prise de position de chacun par rapport au projet.

L’objectif premier est de constitué le tour de table le plus complet des associations humanitaires et caritatives du dunkerquois. C’est ainsi qu’il est prévu que les associations ou les groupes qui ne pourraient pas adhérer à une nouvelle association puissent avoir leur place. Un certain nombre de groupes n’ont en effet pas de personnalité morale propre autre que celle de leur association départementale ou régionale. Or le rassemblement ne vise pas des entités formelles, mais des groupes de personnes qui travaillent effectivement tous les jours sur le terrain de la solidarité dans la région dunkerquoise. Pour ceux-ci il est ainsi prévu une convention de partenariat type. La convention stipule les mêmes objectifs que l’association et les mêmes moyens pour y arriver.

La place des institutions comme les C.C.A.S. ou les services départementaux de l’action sociale est aussi prévue. Ils ne seront pas à l’intérieur de l’association. Mais les statuts prévoient la création d’une commission de concertation réunissant les membres de l’association et les institutions publiques. Cette commission de concertation devra permettre de partager les constats de terrain, de signaler les dysfonctionnements, de faire des propositions et d’agir sur les institutions.

On verra que, par la suite, au fur et à mesure du développement de son expérience, l’association trouvera d’autres solutions pour répondre à ces problèmes.

Au cours de la réunion, les discussions sont peu nombreuses. Il s’agit plutôt d’apporter les dernières précisions, voire d’éviter les confusions éventuelles. Il est ainsi redit clairement que le futur Carrefour des solidarités « gère des subventions pour fonctionner et non pour faire à la place des associations ayant vocation à faire. »

Les statuts, la convention de partenariat, la charte de solidarité de l’agglomération dunkerquoise sont passés au crible. Restent alors à analyser encore un texte, fourni par le contrat d’agglomération sur l’accueil des personnes en grande difficulté dans l’agglomération et à écouter la position qu’entend prendre chacune des associations sur l’ensemble.

C’est ce que nous verrons le mois prochain.

Pour en savoir plus :

Etaient présents à la réunion du 21 novembre 1995

Bernard Guilbert, Emmaüs Pierre Lestavel, Emmaüs Marie Nassel, Emmaüs Michel Hanscotte, Secours Catholique M. et Mme Benard, Le Phare Christian Hogard, SOS solidarité Danielle Koch, SOS solidarité Madeleine Torre, ATD Quart Monde Daniel Fouillouse, Restos du cœur Agnès Delfosse, Restos du cœur Jacques Dufrenne, AFAD Denise Duhamel, Association Louise Michel Dr Merveille, Croix rouge Serpil Duru, A.J.S. Mauricette Sauvignon, A.J.S. Eliane Henninger, Secours populaire Jean-Marie Sornin, Secours populaire Jean-Marie Gueuret, chef de projet Contrat d’agglomération Patrick Leroy, PACT, centre maternel Violette Guillou, CARMES0 – AAE André Thomas, AAE Jean Duval, Saint Vincent de Paul Antoine Lapierre, Saint Vincent de Paul

Charte de solidarité de l’agglomération dunkerquoise

En référence à la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen et animés d’une volonté de promotion de la citoyenneté, les signataires de cette charte s’engagent :

1 – A lutter avec les personnes en situation d’exclusion sociale contre toutes formes d’exclusion, à apporter les réponses nécessitées par les situations d’urgence qu’elles connaissent et à intervenir préventivement sur les facteurs d’exclusion.

2 – A agir pour l’intégration de tous dans la société.

3 – A œuvrer avec les différentes institutions dans le respect de leur compétence propre pour que la solidarité puisse être effective aux différentes échelles du territoire national.

4 – A favoriser le débat démocratique par tous moyens nécessaires et donc à associer les exclus à la conception des projets les concernant.

5 – A se rencontrer et à échanger leurs expériences dans le respect des spécificités et de l’identité de chacun des signataires.

6 – A travailler ensemble dans un esprit de coopération propre à favoriser l’émergence de solutions nouvelles.

7 – A effectuer une démarche commune d’observation des difficultés rencontrées par les personnes en situation d’exclusion.

Pour ce faire, ils adhèrent, chacun pour ce qui le concerne, au PACTE contre la pauvreté et l’exclusion présenté le 13 mars 1995 par le collectif national ALERTE.

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com