Accueil du site  menu Bénévoles et salariés  menu Coordonner ses actions  menu L’accueil des migrants de passage  menu Les faits  menu Etrangers de passage : point sur la situation en novembre 2011

 
Etrangers de passage : point sur la situation en novembre 2011

Au cours de la récente commission consultative relative aux migrants, les associations ont présenté la situation actuelle dans le dunkerquois.

Sur les campements, la population a, ces derniers jours, très fortement chuté. Alors que, depuis le début de l’année, nous avions habituellement une quarantaine de personne sur chaque site (Grande-Synthe et Tétéghem), on ne compte plus qu’une quinzaine de personnes sur le campement de Grande-Synthe et une vingtaine maxi sur le campement de Téteghem. Lors des interventions des associations, il leur est parfois très difficile de rencontrer les migrants présents sur les campements. La police y passe en effet tous les jours et procède à des arrestations régulièrement ce qui amène, par contre coup, les migrants à fuir les campements.

Apparemment, certains migrants ne dorment plus dans les abris construits qui sont également des lieux de chasse pour la police ; ils préfèrerait, semble-t-il se tenir a proximité des campements, dans des conditions encore plus précaires.

La Police de l’Air et des Frontières utilise désormais des véhicules banalisés ainsi que la Brigade Mobile de Recherche, qui travaille en civil. Cette présence accrue est vraisemblablement liée à l’enquête suite aux coups de feu sur la police le 20 août dernier.

Depuis plusieurs semaines maintenant, la P.A.F. s’est réorganisée. Elle a centralisé ses activités sur Calais. Tous les migrants arrêtés sur Dunkerque sont désormais envoyés au commissariat de la PAF de Calais. De nombreux migrants sont donc emmenés à Calais pour y être par la suite libérés et nous avons eu plusieurs situations où les migrants étaient bloqués la nuit à Calais sans argent, sans téléphone, sans leurs affaires restées à Dunkerque.

Est-ce que cette réorganisation explique la baisse de population, les migrants préférant peut être finalement se stabiliser sur Calais ? Est-ce que cette baisse de population est liée à la fermeture des aires d’autoroute sur l’A16 et à la présence 24h/24 de la PAF sur la station BP de Grande-Synthe ? Difficile à savoir. L’expérience acquise par les associations depuis plusieurs années nous a montré que la présence dans les camps n’est jamais significative du nombre de personnes réellement présentes sur le territoire et ne permet pas de prévoir leur nombre quinze jours après. C’est pourquoi elles ont manifesté au cours de la commission consultative leurs souhaits de voir, pour la période d’hiver qui arrive, l’établissement d’abris couverts et isolés.

Retour vers le journal de novembre 2011

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com