En mémoire de Stéphane

Le 10 août 2006, il a été retrouvé mort, quai de Goole. Il était sans domicile fixe. Il était bien connu non seulement de ses copains, mais aussi des travailleurs de la maraude et des professionnels et bénévoles qui ont assuré, l’hiver précédent, l’ouverture du local grand froid. Il avait participé au mouvement qui avait obtenu que ce local reste ouvert jusqu’en mars.

La rue fait mourir. Les rapports officiels indiquent que la mort a été « naturelle », c’est-à-dire, sans cause externe. Mais ce naturel là ne l’est pas vraiment. Car, contrairement aux autres « morts naturelles » et au-delà de la propre liberté de cet homme, nous en portons tous, collectivement, une part de responsabilité. Le temps viendra où, en dehors du spectacle médiatique, nous devrons mesurer concrètement les erreurs qui ont participé à cette mort. Pour l’instant, nous préférons respecter cet homme et nous souvenir silencieusement de lui.

Stéphane, grand gaillard aux yeux brillants, avait, inscrite dans la peau de son visage et de ses bras, la trace d’une vie mouvementée. Le feu, il connaissait. C’était le drame de son histoire… Ses cendres ont été dispersées au « jardin des souvenirs » de notre ville. Le feu de l’amitié qu’il recherchait, brûlera longtemps dans le cœur de ceux qui l’ont fréquenté, qu’ils aient suivi la même route que lui, ou qu’ils se soient trouvé sur son chemin, dans le but de l’aider.

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com