Accueil du site  menu Le Carrefour des Solidarités  menu Le journal du Carrefour  menu Les articles des journaux de 2014  menu De nouveaux bénévoles ? Mais pourquoi faire ?

 
De nouveaux bénévoles ? Mais pourquoi faire ?

De nouveaux bénévoles ? Mais pourquoi faire ?

Nous lançons, au sein de notre réseau associatif, une longue réflexion sur nos façons de faire à l’égard des nouvelles personnes qui souhaitent venir nous aider. Les nouveaux bénévoles. Qui sont-ils ? Leur nombre diminue-t-il ? Comment les accueillons-nous ? Quelles actions menons-nous pour les attirer ? Etc.

Nous avons tenu une première réunion inter associative sur le sujet, avec l’aide de France Bénévolat Dunkerque.

Les demandes de personnes désirant apporter leur aide aux associations ne baissent pas d’une année sur l’autre. Mais d’où vient le sentiment qu’il y aurait pénurie de bénévoles ? Il y a donc nécessité de faire le point.

Premier constat : les expériences associatives sont très diverses. Il faudrait même confectionner un véritable dictionnaire pour distinguer le bénévole de l’adhérent, l’adhérent du membre, le membre du dirigeant, celui ou celle qui participe à l’action de l’association de celui ou de celle qui influe sur les orientations de l’association. Ce qui amène à une première conclusion : lorsque nous parlons de « bénévoles » parlons-nous tous des mêmes personnes ou des mêmes fonctions ? N’est-il pas d’abord nécessaire de refaire un nouvel état des lieux ?

Et, dans nos premiers échanges, est à peine apparu le terme de « militant ». Trop souvent assimilés aux membres des partis politiques ou des syndicats, ce terme est apparemment lié à l’embrigadement collectif ou à l’établissement de « rapports de force », pratiques éloignées du tissu associatif ( ?).
On vous passe sous silence, les petits malins ou les petites malines qui parlent désormais de « milivoles » et de « bénétants »…

Deuxième constat : la plupart du temps, cependant, le ou la bénévole est la personne qui vient apporter son aide, pour quelque temps au moins, pour faire des choses : distribuer de l’aide, organiser des transports, recueillir des dons, etc. On ne lui demande pas expressément de réfléchir sinon pour mieux organiser l’action de l’association. Au-delà, c’est aux responsables que revient la tâche de réfléchir et de choisir les orientations. Il va bien falloir qu’on se pose la question sur la volonté des dirigeants d’association de trouver leurs remplaçants.

Tout cela est étonnant, non ? Mais comme il ne sert à rien de se poser au même moment toutes les questions, on se propose, au cours de la prochaine réunion, de faire ensemble un point précis sur les pratiques de chacun dans l’accueil des nouveaux bénévoles.

Jean-Marie

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com