DES VACANCES POUR UNE INSERTION EFFICACE ?

Dans l’imaginaire collectif, les mois de juillet et août sont synonymes de vacances. Des mois qui signifient départ, rupture avec le quotidien, rêve d’ailleurs ou retrouvailles en famille. Mais qu’en est-il de ceux qui n’ont pas la possibilité de partir ?

Les plus pauvres n’imaginent pas pouvoir partir un jour…ils se contentent de rêver devant toutes les publicités qui vendent des vacances paradisiaques.

« Mais pourquoi auraient-ils besoin de vacances, ils ne travaillent pas ou très peu ?! », vous rétorqueraient de nombreuses personnes bien pensantes…

Sauf que, la loi d’orientation relative à la lutte contre les exclusions de 1998 précise que « l’égal accès de tous, tout au long de la vie, à la culture, à la pratique sportive, aux vacances et aux loisirs constitue un objectif national qui permet de garantir l’exercice effectif de la citoyenneté. »

Depuis de nombreuses années des associations travaillent dans ce sens sur le Dunkerquois comme ACL Proxipol, le Secours Populaire Français, la Congrégation de l’Armée du Salut, le Secours Catholique, l’AJS, LUGOVA, Saint Vincent de Paul et bien d’autres.

Mais pourquoi ?

Parce que ces associations ont compris qu’une aide financière seule ne suffirait pas à provoquer le départ en vacances.

Les personnes accompagnées ont souvent peur de quitter leurs dernières « protections » (quartier, maison…). Elles ont besoin d’un accompagnement social pour construire leur projet et parfois même sur le lieu de vacances et au retour.

Si l’accompagnement est bien réalisé, il y a une véritable plus-value. Le départ en vacances sert de levier pour une remobilisation.

Le rôle de l’accompagnateur est d’utiliser ce levier pour aider les personnes ou les familles à reprendre une activité, des initiatives, le goût d’entreprendre à nouveau.

Parfois, ces personnes auront préparé et réussi un projet pour la première fois depuis longtemps.

La prise en compte du droit aux vacances comme un droit du citoyen est encore récente et il est dommage que reste ancrée, dans l’esprit de certaines personnes, l’idée que les vacances sont liées au travail.

Pourtant l’accompagnement aux vacances pour les personnes en difficulté constitue un formidable outil d’action sociale.

Le comité de rédaction

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com