Accueil du site  menu Témoignages  menu Conversation avec…  menu Conversation avec… Carole, la rêveuse, pour ses enfants

 
Conversation avec… Carole, la rêveuse, pour ses enfants

« Vous ne pouvez pas savoir, » m’a raconté Carole. « Lorsqu’au pied de la Tour Eiffel, ma fille est restée un quart d’heure à la regarder et puis, se tournant vers moi, elle m’a dit : Maman, je t’aime … » Non, ça, je ne pouvais pas le savoir. Carole, dans ses beaux habits tout noirs, m’a reçu dans la salle de réunion de Tabgha, derrière l’épicerie. Au début de notre conversation elle m’a remis un mot de Patricia, sa fille. Je l’ai découvert après. Elle y a écrit ces quelques mots : « Je rêvais d’aller à Paris, depuis l’âge de 8 ans pour voir la tour Eiffel. » Elle en a maintenant 15. « J’ai pu réaliser mon rêve. On a pu enfin y aller en famille à trois pendant deux jours. » Les trois, c’était elle, sa mère et sa grande sœur. « J’ai rêvé. J’ai visité plein de monuments. Quand j’ai été sous la tour Eiffel, mon rêve s’est enfin réalisé. J’étais heureuse. Un grand moment de bonheur. Tout ça, grâce à eux et à ma mère. J’ai pu réaliser un rêve d’enfance et leur dire au carré, un grand merci. »

Eux ? C’est Tabgha, bien sûr, l’épicerie solidaire et son équipe. « Ici, » m’a souligné Carole, « c’est pas comme à l’aide alimentaire. C’est pas pour les indigents qui ne peuvent pas manger tous les jours à leur faim. C’est pas que je sois riche. Je travaille à mi-temps et je gagne un peu plus que le R.M.I.. On a ce qu’il faut pour manger tous les jours. Mais quand on veut réaliser un projet, on ne peut pas. Ma fille, comme elle vous le dit sans doute, j’ai pas lu sa lettre, elle rêvait depuis qu’elle était toute petite de venir à Paris. J’ai été malade et j’ai failli y passer. Alors je me suis mis dans la tête de faire tout pour que ma fille réalise son rêve. Avec Tabgha, c’est non seulement une aide financière qui permet de mettre un peu d’argent de côté pour son projet, c’est aussi un soutien. Ils vous aident à régler votre budget. Si on n’était pas poussé, quand on ne gagne pas beaucoup, à la fin du mois on trouverait toujours quelque chose d’autre à faire avec le peu d’argent qui reste. C’est aussi les réunions qu’ils proposent. On peut rencontrer d’autres personnes. On peut confronter ses idées et ainsi sortir de soi. On peut aussi construire des projets collectifs. Par exemple, on est en train de monter un atelier de décorations pour les enfants, en vue de Noël qui approche. D’ailleurs, j’ai demandé tout de suite. Lorsque mon projet sera réalisé, est-ce que je pourrai continuer à venir aux réunions ? On a répondu oui et ça m’a rassurée. »

« Visiter Paris pour la première fois, ça fait pas sérieux pour certains. Acheter une cuisinière, un frigo ou autre chose comme ça, pour eux, oui. Ils ont tort en fait. Ils ne peuvent pas imaginer. C’était magnifique : les Invalides, on n’imaginait pas que le tombeau de Napoléon était couvert, le Champ de mars, des pelouses où parfois des gens mangent sur le pouce, un petit café, j’ai pu parler avec plein de gens, le Jardin des Plantes, on n’a pas pu tout faire, le métro, le resto où elles ont pu manger pour 8 €, pas plus, ils n’ont pas fait de différence dans leurs services avec ceux qui mangeaient pour beaucoup plus cher, c’est pas comme sur la digue de Dunkerque, les Champs Elysées, c’est encore plus grand que je l’imaginais, etc. etc. »

« Cette fois là, à trois avec mes filles, on était comme tout le monde. Il n’y avait plus cette étiquette « sociale » qui collait à la peau. Et puis, on a construit concrètement le projet avec la grande. Ça nous a rapprochées. On a fait toutes les démarches nous-mêmes, calculé tous les prix au plus juste, négocié sans honte les tarifs les moins chers. J’ai encore un projet finalement. C’est de repartir. Nous n’avons pas tout vu ce que nous voulions et dont nous rêvions. »

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com