Conférence de presse du "collectif migrants"

Le "Collectif migrants" au sein du Carrefour des solidarités et Hélène Flautre, présidente de la sous commission européenne des droits de l’homme, ont donné une conférence de presse

Le lundi 21 janvier en fin d’après-midi.

Le collectif par la voix de ses bénévoles a ainsi pu rendre compte de son action sur le terrain au bénéfice des personnes migrantes de passage sur notre territoire.

Médecin du monde, médecins et infirmières, a pu raconter les conditions extrêmement précaires dans lesquelles ils exerçaient leurs soins, les pathologies qu’ils rencontraient : "celles de personnes qui sont démunies de tout et qui vivent dans une extrême précarité." C’est l’association qui actuellement prend en charge les médicaments et les produits sanitaires.

Salam et les autres ont pu dire la mobilisation formidable de bénévoles qui, depuis la réception en permanence de produits (alimentation, vêtements, produits d’hygiène, tentes, couvertures, etc.) en passant par le tri de ces produits et la préparation des repas (préparés à la maison dans des cocottes personnelles) jusqu’à la distribution sur le terrain, permettent aux personnes étrangères de passage sur notre territoire de survivre misérablement. Certains ont mentionné la pression policière qui s’exerce d’abord sur les personnes étrangères et jusque sur ces bénévoles pour les dissuader de faire ce simple travail d’humanité.

Dans son intervention Hélène Flautre a insisté particulièrement sur l’importance qu’avait cette mobilisation bénévole non seulement pour apporter un peu d’humanité, mais aussi pour mettre au grand jour ce que les pouvoirs publics voulaient cacher : l’inefficacité des dispositions répressives actuellement conduites aboutissant à traiter inhumainement des personnes dont le seul tort, qui n’est ni un crime, ni un délit, était d’avoir passé notre frontière. Elle a pu développer ses analyses sur la politique d’immigration actuelle et ses contradictions avec les droits de l’homme et le droit international.

En conclusion, il a été rappelé les demandes posées par le collectif auprès des autorités publiques qu’elles soient nationales ou locales :

- la mise en place d’un lieu d’accueil permanent avec les moyens de survie indispensables : cuisine collective, douche et sanitaires, salle de soin, informations sur le droit, etc.
- la prise en charge publique des moyens nécessaires à l’accueil des personnes.

Ce collectif est composé, outre le Carrefour des solidarités des associations suivantes :

Salam,
Emmaüs Dunkerque
La ligue des droits de l’homme
Le Secours Catholique
La pastorale des migrants de Dunkerque
Le M.R.A.P.

Pour en savoir plus...

Pour illustrer nos propos, nous venons de recevoir le message suivant d’un bénévole :

"nous venons d’être informés d’un contrôle musclé qui a eu lieu à Grande Synthe avant hier soir.(NDLR : il s’agissait du dimanche 20 janvier) La police en civil est arrivée en voiture et en hélicoptère pour un contrôle des réfugiés. Ce contrôle s’est mal passé, les personnes ont été "bousculées"puis emmenées à Dunkerque. La bas ils ont eu à subir les sarcasmes et les moqueries, même les femmes et les enfants. Lors de l’interpellation, il y a eu au moins un blessé."

NB : le blessé a fait l’objet des soins de l’un des médecins du monde et a du être conduit à l’hôpital.

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com