C’ETAIT SYMPA…


Chaque année nous organisons une formation aux inscriptions alimentaires régulières sur la base du dossier unique commun aux associations membres du Carrefour. Environ une quarantaine de personnes se réunissent à cette occasion et échangent sur l’indice et l’accueil des bénéficiaires. Bien entendu, comme dans toutes les formations, seuls les moins timides prennent la parole et posent des questions.

Et, parce que la période d’inscriptions est importante pour les associations et les personnes, nous avons choisi d’aborder cette formation d’une autre manière avec les bénévoles.

En effet, le Carrefour des Solidarités a souhaité, avec l’accord des structures, se rendre directement dans chaque associations, à la rencontre des bénévoles. Ce qui permet aux associations de choisir la date et de fédérer ainsi le maximum de bénévoles mais aussi, et surtout, de permettre à ces derniers de s’exprimer plus facilement sur les problèmes qu’ils rencontrent au quotidien.

Nous avons expérimenté cette nouvelle méthode avec les trois conférences Saint Vincent de Paul. Pour rappel, la spécificité de Saint Vincent de Paul n’est pas de faire de l’aide alimentaire mais de soutenir les personnes dans la difficulté et dans la solitude par des visites régulières. Toutefois, reliée directement à cette activité, elles ont développé une distribution régulière de colis alimentaires. Elles font aussi, mais de façon plus exceptionnelle, des dépannages alimentaires. Dans la mesure du possible, leur travail d’accompagnement et d’aide se fait en relation avec les principaux services sociaux environnant : U.T.P.A.S., C.C.A.S., Maisons de quartier, etc. Outre l’accueil des plus chaleureux qui nous a été fait, nous avons eu des échanges très intéressants avec les uns et les autres.

Cette rencontre a été l’occasion d’aborder :
Les activités que SVP fait avec les familles. Par exemple : les bénévoles ont senti un besoin d’informations sur la contraception de la part des parents qui ont des adolescents. C’est pourquoi, l’association a organisé des ateliers avec le planning familial et cela s’est concrétisé par une participation active des parents et de leurs enfants.
Le désir des familles accompagnées de s’investir au sein de l’association. C’est ainsi, que les bénéficiaires, s’ils le souhaitent, peuvent participer activement aux collectes, au rangement des locaux, etc. Les bénévoles ont souligné que certaines familles voulaient leur « rendre » l’aide qu’ils leur apportent parce qu’elles refusent l’assistanat.
Le fait que nous n’insistons pas assez sur la détresse des bénévoles, qui sont souvent confrontés à des situations plus que complexes auxquelles il n’y a pas ou très peu de réponses.

C’est dans ce contexte que les bénévoles ont exprimé le besoin de créer davantage de liens avec les institutions comme la CAF, la CPAM ou encore le Pôle emploi, afin d’être plus efficaces dans la démarche d’accompagnement des familles.
Bien entendu, à leur demande nous allons contacter ces différents services pour provoquer une rencontre avec les bénévoles des structures. Ce que nous avons retenu de ces échanges et de cette nouvelle approche, est que l’échange en petit groupe permet à tous les bénévoles de s’exprimer plus facilement et de partager leurs problèmes quotidiens sur l’accompagnement des personnes.

Cette première expérience positive, nous amène à reconduire ce mode de formation à toutes les associations membres.

Stéphanie et Sandra

envoyer un commentaire

Accueil du Carrefour des Solidarités | Plan du site | Espace privé | Contacts | Liens | Partenaires | Espace Administrateurs
Le Carrefour des Solidarités - 15 rue de l’Ecluse de Bergues - 59140 Dunkerque - Tél. : 03 28 63 70 40 - Fax : 03 28 63 70 60 - Mél : chantiers@carrefourdessolidarites.org

Création : http://www.agence-e-dock.com